Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · 1973 : Bourassa surprend ses adversaires

1973 : Bourassa surprend ses adversaires

Date de diffusion : 30 octobre 1973

Le Parti libéral remporte les élections du 29 octobre 1973 avec l'une des plus fortes majorités de l'histoire du Québec. Le parti de Robert Bourassa réussit à faire élire 102 députés. Il obtient 54,7 % des suffrages, contre 30,2 % pour le Parti québécois, 9,9 % pour le Ralliement créditiste et seulement 4,9 % pour l'Union nationale.

Ce reportage de l'émission Le 60 montre les chefs des quatre principaux partis pendant la soirée électorale. Gabriel Loubier, le leader de l'Union nationale, assiste impuissant à la déconfiture de son parti.

Au cours de la campagne électorale, les libéraux, les unionistes et les créditistes consacrent une bonne partie de leur énergie à déprécier le programme du Parti québécois (PQ). Le Parti libéral cherche à montrer que l'indépendance risquerait de nuire à la sécurité et à la prospérité économique du Québec.

Le PQ et son chef René Lévesque répliquent en mettant l'accent sur les perspectives d'avenir et la rentabilité d'un Québec souverain.

1973 : Bourassa surprend ses adversaires

• Pour le premier ministre Robert Bourassa, la victoire du Parti libéral illustre le bon sens et la maturité des Québécois. À Ottawa, Pierre Elliott Trudeau réagit aux résultats en exprimant sa satisfaction : « C'est un triomphe du fédéralisme sur le séparatisme. »

• Les trois chefs des partis d'opposition sont défaits. Gabriel Loubier perd la circonscription de Bellechasse par 1000 voix. René Lévesque ne réussit pas à remporter celle de Dorion. Quant au chef créditiste, Yvon Dupuis, il ne se classe que troisième dans Saint-Jean.

• À la suite des élections de 1973, un parti indépendantiste occupe pour la première fois l'opposition officielle à l'Assemblée nationale. Le Parti québécois arrive deuxième dans plus de 75 circonscriptions.

• Le Parti québécois sera malgré tout sous-représenté au gouvernement, puisqu'il ne réussit à faire élire que 6 députés (Robert Burns, Claude Charron, Marcel Léger, Jacques-Yvan Morin, Marc-André Bédard et Guy Bisaillon). Le Ralliement créditiste d'Yvon Dupuis obtient, quant à lui, 2 sièges (Fabien Roy et Camil Samson).

1973 : Bourassa surprend ses adversaires

Média : Télévision

Émission : Le 60

Date de diffusion : 30 octobre 1973

Invité(s) : Robert Bourassa, Yvon Dupuis, René Lévesque, Gabriel Loubier

Durée : 10 min

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Histoire du « projet du siècle »
Télévision
20 min 18 s
L'aspect financier des constructions de la baie James est à l'image du projet, gigantesque et démesuré.
Le pétrole du Mackenzie
Télévision
5 min 11 s
La vallée du Mackenzie, peuplée d'Amérindiens, regorge de pétrole et de gaz naturel.