Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Partis et chefs politiques · Retour sur un passé révolutionnaire

Retour sur un passé révolutionnaire

Date de diffusion : 30 septembre 1999

Nous sommes en 1999, loin de l'effervescence des années 1970, et la révolution, attendue par certains, n'a pas eu lieu. Au Québec, ils sont nombreux à avoir adhéré à l'idéologie communiste et cru à l'idéal révolutionnaire. Certains se sont résignés et ont changé de camp, mais tous n'acceptent pas de dévoiler ce passé, aux contours parfois troubles, comme l'explique la journaliste Julie Miville-Dechênes.

Au début des années 1980, la désillusion est grande parmi les militants marxistes-léninistes. L'organisation En Lutte! ne résiste pas à la tempête et s'effondre en 1982. Querelles idéologiques, faiblesse des résultats obtenus chez les syndicats et les groupes populaires, surcharge de travail, revendications des femmes et des homosexuels, comptent parmi les principaux facteurs qui ont précipité sa chute.

En 1982, le Parti communiste ouvrier (PCO) vit une crise similaire, qui amène sa dissolution l'année suivante. Les problèmes de l'organisation débute par une crise de confiance envers ses hauts dirigeants. Les problèmes de transition en Chine populaire soulèvent des questions chez les marxistes dans les autres pays. Mais il y a également des divergences internes, notamment la question nationale, la place insuffisante faite aux femmes et la question de l'homosexualité.

Retour sur un passé révolutionnaire

• Gilles Duceppe, chef du Bloc québécois, est un ancien marxiste-léniniste. Membre du Parti communiste ouvrier dans les années 1970, il est préposé aux bénéficiaires à l'hôpital Royal Victoria, à Montréal. Au début des années 1980, alors que la direction du PCO fait l'objet de vives critiques, Gilles Duceppe quitte le parti et rejoint les rangs de la CSN, pour laquelle il devient organisateur puis négociateur syndical dans le secteur de l'hôtellerie.

• De 1977 à 1982, la militante Françoise David est active au sein du groupe marxiste-léniniste En Lutte.

• En mai 2004, après avoir présidé la Fédération des femmes du Québec pendant plusieurs années, elle fonde Option citoyenne, un parti politique féministe, écologiste et altermondialiste. En février 2006, Option citoyenne fusionne avec l'Union des forces progressistes afin de créer le parti Québec solidaire.

Retour sur un passé révolutionnaire

Média : Télévision

Émission : Le Téléjournal/Le Point

Date de diffusion : 30 septembre 1999

Invité(s) : Robert Comeau, Gilles Duceppe, Jean-Claude St-Onge

Ressource(s) : Julie Miville-Dechêne

Durée : 3 min 42 s

Dernière modification :
17 septembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip