Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · Jeanne Sauvé, première dame de Rideau Hall

Période : 1959 - 1993

Jeanne Sauvé, première dame de Rideau Hall

La carrière politique de Jeanne Sauvé est marquée par plusieurs précédents. Première Québécoise à occuper un poste de ministre au gouvernement fédéral, première femme présidente de la Chambre des communes, Jeanne Sauvé est aussi la première femme à être nommée gouverneur général du Canada. Récit de l'ascension tranquille d'une « femme d'État ».

icone_tv
10 clips télé
icone_micro
3 clips radio

Militante de la Jeunesse étudiante catholique

Date de diffusion : 31 mars 1984

Jeanne Mathilde Benoit naît le 26 avril 1922 à Prud'homme, village francophone de la Saskatchewan. Son père, Charles Benoit, entrepreneur en construction, est un passionné de politique. Elle a 3 ans lorsque la famille s'installe à Ottawa. Elle y grandit en compagnie de ses deux frères et ses quatre sœurs. Jeanne étudie au couvent Notre-Dame-du-Rosaire dirigé par les Sœurs grises où elle rafle les premiers prix. Après ses études secondaires, elle travaille comme institutrice et suit les cours du soir de l'Université d'Ottawa afin d'obtenir son baccalauréat ès arts.

Michèle Viroly retrace les années de formation de la future gouverneure générale du Canada.

En 1942, Jeanne Benoit s'établit à Montréal pour y travailler à la centrale de la Jeunesse étudiante catholique (JEC). Implanté au Canada en 1934, ce mouvement d'action catholique vise l'insertion des valeurs chrétiennes dans la vie quotidienne des jeunes. Un an après son arrivée, Jeanne est nommée présidente nationale de la section féminine de la JEC. Gérard Pelletier, futur journaliste et ministre dans le cabinet Trudeau, préside la section masculine. Jeanne collabore à la rédaction des deux journaux de la JEC : François et La Vie étudiante.

Militante de la Jeunesse étudiante catholique

• Lorsque Jeanne est âgée de 12 ans, son père, Charles Benoit, l'amène visiter le parlement. Il lui montre le buste d'Agnes Macphail, la première femme élue à la Chambre des communes en 1921, et lui déclare alors : « Toi aussi, tu pourrais être députée un jour. » Là-dessus, la jeune fille avait éclaté de rire, trouvant l'idée complètement farfelue.

• À Montréal, Jeanne Benoit loge dans une vaste maison du quartier Outremont où la troupe de théâtre des Compagnons de Saint-Laurent, fondée par l'abbé Émile Legault, a établi ses quartiers généraux. Félix Leclerc y habite aussi avec sa femme, de même que Gérald Pelletier et sa femme Alexandrine Leduc. Attirée par le théâtre, Jeanne aura la brève tentation de faire carrière dans le domaine, mais en sera dissuadée par le père Legault.

• Plusieurs leaders politiques des années 1960 et 1970 ont joué un rôle actif dans la Jeunesse étudiante catholique : Gérard Pelletier, Claude Ryan, Jean Marchand et Jeanne Sauvé.

• Ce mouvement d'action catholique fondé dans les années 1930 a incité des générations de jeunes à s'engager dans leur milieu. La formation acquise à la JEC a été déterminante pour plusieurs futurs politiciens. Dans son mémoire de maîtrise (1988), Bernard Fournier affirme à cet égard que la JEC a constitué un « instrument de socialisation politique » en facilitant le développement de certaines attitudes.

Militante de la Jeunesse étudiante catholique

Média : Télévision

Émission : Émission spéciale

Date de diffusion : 31 mars 1984

Invité(s) : Lizette Gervais, Ambroise Lafortune, Jeanne Sauvé

Ressource(s) : Michèle Viroly

Durée : 4 min 19 s

Dernière modification :
17 mai 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
13 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Kim Campbell à la tête des conservateurs
Radio
3 min 16 s
13 juin 1993
Kim Campbell remporte la course à la direction du Parti conservateur et devient la première femme première ministre de l'histoire du Canada.
Georges Vanier, gouverneur général du Canada
Télévision
1 min 47 s
15 septembre 1959
Pour la première fois dans l'histoire du pays, un Canadien français devient le représentant du souverain britannique au Canada.