Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · Ed Broadbent, entre le coeur et la raison

Période : 1968 - 2005

Ed Broadbent, entre le coeur et la raison

Social-démocrate dans l'âme, Ed Broadbent est demeuré au cours de sa carrière comme chef du NPD le politicien préféré des Canadiens. Mais malgré sa popularité, « Honest Ed », comme le surnomme affectueusement la presse anglophone, n'a jamais réussi à porter son parti au pouvoir. Depuis son élection comme député d'Oshawa en 1968, il prend part à tous les grands débats de l'ère Trudeau et Mulroney.

icone_tv
15 clips télé
icone_micro
4 clips radio

Parcours politique du chef néo-démocrate

Date de diffusion : 6 octobre 1988

L'émission Le Point présente un portait de l'un des politiciens les plus populaires du dernier quart de siècle. Issu d'une famille d'ouvriers de l'automobile, John Edward Broadbent voit le jour à Oshawa le 21 mars 1936. C'est en 1927 que les grands-parents d'Ed s'installent à Oshawa pour trouver du travail dans une ville en pleine effervescence industrielle.

Les neuf enfants de Jack et Albertha Broadbent, la plupart d'âge adulte, recherchent également un emploi. Parmi eux, Percy, le père d'Ed. Malgré ses indéniables talents, Percy va sombrer quelques années plus tard dans l'alcoolisme et le jeu.

Le jeune Ed grandit dans un climat de relations conflictuelles entre ses deux parents. Dépourvu d'une saine relation paternelle, il s'inspire de son chef de patrouille chez les scouts, Tom Maidman, pour retrouver l'affection d'un modèle masculin. Aussi, rapporte la journaliste Judy Steed dans la biographie Ed Broadbent: The Pursuit of Power, l'influence prépondérante de sa mère, Mary Scriver Welsh, sera déterminante.

Pour éviter le tumulte familial, Ed consacre son temps aux études. Studieux, doté d'un indéniable leadership, il s'illustre comme premier de classe au Central Collegiate (école secondaire) d'Oshawa.

En onzième année à peine, Broadbent devient le président du conseil étudiant, un poste généralement réservé aux étudiants de douzième et de treizième années. À cette époque, il éprouve déjà une passion pour la politique. Son succès ne lui monte pas pour autant à la tête. Ed reste près des collègues et adore rire et faire des plaisanteries avec ses camarades.

Après l'obtention de son diplôme du collège en 1955, Broadbent s'inscrit en philosophie au Trinity College de l'université de Toronto. Il entre à l'université dans un contexte de bouillonnement social, politique et économique : boum d'après-guerre, émergence du mouvement féministe et lutte pour les droits civiques aux États-Unis.

À l'université de Toronto, Broadbent côtoie, sans toujours les connaître personnellement, des étudiants comme les futurs animateurs de la CBC Peter Gzowski et Barbara Frum, l'actrice Jackie Burroughs, de même que les écrivains Margaret Atwood et Barry Callaghan. Cette nouvelle génération de Canadiens est imprégnée d'un fort élan de nationalisme dans un pays en quête d'identité.

C'est aussi à l'université de Toronto que Broadbent s'affiche néo-démocrate. Il fait la connaissance de Gerry Caplan, Stephen Lewis (fils de David Lewis, chef du CCF, ancêtre du NPD) et de Michael Cassidy.

Parcours politique du chef néo-démocrate

• Un village de l'Ontario porte le nom de Broadbent, d'où proviennent les ascendants d'Ed Broadbent. Située au nord-est de Parry Sound, sur la rive est de la baie Géorgienne, plus près de Sudbury que de Toronto, la localité de Broadbent est devenue presque abandonnée. Fondée vers 1860, Broadbent ne figure même pas sur les cartes routières. Aucun Broadbent ne réside aujourd'hui dans ce hameau.

• Le premier ascendant direct d'Ed Broadbent met les pieds au Canada vers 1872. Pour s'éloigner de l'entourage familial, qui voyait son mariage avec Ellen Brayn d'un mauvais œil, Adam Thomas Broadbent quitte son village pour venir vivre au Canada. Issu d'une famille aisée, Adam Thomas Broadbent est originaire du village de Stafford en Angleterre, situé en plein cœur de la région de la porcelaine, entre Birmingham et Manchester.

• En 1937, alors que General Motors annonce 200 millions de dollars de profits, le constructeur automobile tente pour une cinquième année d'affilée de réduire les salaires des travailleurs. Furieux, les 3700 ouvriers de la GM à Oshawa déclenchent la première grève de l'usine en avril. Le premier ministre de l'Ontario Mitchell Hepburn, un anti-syndicaliste, dépêche des centaines de policiers et même une milice armée pour protéger les intérêts de la société américaine.

• Mais les grévistes gardent leur calme et évitent toute provocation. Grâce au soutien de la population, ce conflit historique aboutira à la démission de Hepburn en 1942. C'est dans ce contexte que naît Ed Broadbent.

Parcours politique du chef néo-démocrate

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 6 octobre 1988

Invité(s) : Bell Bennett, Lucille Broadbent, Ed Broadbent, Desmond Morton, Lorne Nystrom, Ed Taylor

Ressource(s) : Pierre Devroede

Durée : 5 min 02 s

Dernière modification :
16 mai 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
19 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Chute du gouvernement de Joe Clark
Télévision
31 min 59 s
13 décembre 1979
Une motion de censure déposée par le NPD et adoptée par la majorité des députés à la Chambre des communes fait tomber le gouvernement conservateur de Joe Clark.
Libre-échange : la fin du protectionnisme américain?
Dossier
Le 1er janvier 1989, le traité de libre-échange abolissant les frontières douanières entre le Canada et les États-Unis entrait en vigueur.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet