Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · Pas de sursis pour l'accord du lac Meech

Période : 1987 - 1990

Pas de sursis pour l'accord du lac Meech

Le 30 avril 1987, les premiers ministres des provinces et Brian Mulroney s'entendent sur une solution au problème constitutionnel canadien. Le premier ministre libéral Robert Bourassa pose alors cinq conditions préalables à l'adhésion du Québec à la Constitution dont la reconnaissance de sa province comme société distincte. Au printemps 1990, après bien des aléas, le Manitoba et Terre-Neuve font échec au processus constitutionnel.

icone_tv
13 clips télé
icone_micro
9 clips radio

Communion de pensée à l'Assemblée nationale

Date de diffusion : 22 juin 1990

Le jour de la mort de l'accord du lac Meech, Robert Bourassa affirme que, même si ce n'est pas reconnu, le Québec forme une société distincte.

Communion de pensée à l'Assemblée nationale

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 22 juin 1990

Invité(s) : Robert Bourassa, Jean-Guy Lemieux, Michel Pagé, Jacques Parizeau, Claude Ryan

Ressource(s) : Jean Bédard, Bernard Derome

Durée : 2 min 45 s

Dernière modification :
19 février 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
22 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Charlottetown : un nouveau projet constitutionnel
Radio
18 min 49 s
28 août 1992
Après d'âpres négociations, le premier ministre du Québec, Robert Bourassa, annonce l'adoption unanime de l'accord de Charlottetown.
L'imbroglio fédéral-provincial commence
Dossier
Le gouvernement d'Ottawa et les provinces se mettent d'accord en 1950 pour rapatrier le droit de modifier la Constitution de 1867.