Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · Broadbent, le nouveau chef du NPD

Broadbent, le nouveau chef du NPD

Date de diffusion : 7 juillet 1975

Devenu député à la Chambre des communes en 1968, Ed Broadbent affiche l'ambition de devenir chef de son parti trois ans seulement après son élection. En 1971, le chef Tommy Douglas démissionne, ce qui ouvre la voie à une course à la direction. Ed Broadbent souhaite prendre la tête du parti, mais il termine quatrième, derrière Jim Laxer et son aile radicale, lors du congrès d'investiture remporté par David Lewis.

La partie est remise au congrès de juillet 1975. Lewis a quitté son poste l'année précédente et Broadbent a été choisi chef par intérim. Quatre tours de scrutin lui seront nécessaires pour défaire Rosemary Brown et devenir le chef du NPD.

En 1960, Broadbent amorce sa maîtrise en philosophie juridique à l'université de Toronto, où il rencontre son mentor, le professeur d'économie politique Crawford Brough Macpherson. L'influence de cet intellectuel de gauche sur la carrière politique de Broadbent sera décisive. L'année suivante, alors que Tommy Douglas devient chef du NPD au congrès de fondation du parti au mois d'août, Ed Broadbent se marie avec Yvonne Yamaoka, une collègue de classe d'origine japonaise dont il se séparera en 1967.

À l'automne 1961, après six années d'études à l'université de Toronto, Broadbent, sur le conseil de C.B. Macpherson, décide de partir pour l'Angleterre afin d'entreprendre son doctorat à la prestigieuse London School of Economics. Mais avant son départ, à l'automne 1962, il achète sa carte de membre du NPD. La recrue se contente d'œuvrer d'abord au sein du comité électoral provincial en vue des élections fédérales de 1962. Son véritable engagement politique viendra quelques années plus tard.

En 1965, Broadbent enseigne au département des sciences politiques de l'université York jusqu'aux élections fédérales de 1968, marquées par la trudeaumanie (voir le dossier Un pays pris de trudeaumanie). Le professeur s'engage alors activement au sein d'un parti en pleine construction. Broadbent se présente sous la bannière du NPD dans la circonscription d'Oshawa-Whitby.

Sa carrière politique s'amorce plutôt mal. Son parcours universitaire lui donne une image d'intellectuel prétentieux, décroché de la réalité des citoyens. Une image qui lui collera à la peau pendant plusieurs années. Ses discours universitaires ennuient ses auditoires. Il cite par exemple le philosophe John Stuart Mill, le sujet de sa thèse de doctorat, à des ouvriers de la General Motors!

Une chaude lutte s'annonce dans Oshawa-Whitby entre le candidat néo-démocrate et l'ancien ministre conservateur du travail Michael Starr (également ancien maire d'Oshawa), que les analystes politiques désignent vainqueur d'avance. Contre toute attente, Broadbent, grâce à un remarquable travail de terrain effectué par son équipe, est annoncé gagnant par 113 voix le soir des élections. Mais le candidat conservateur conteste le scrutin. Il exige un second dépouillement. Le 13 juillet 1968, Broadbent sera finalement déclaré gagnant par 15 voix seulement et fera son entrée à la Chambre des communes.

Broadbent, le nouveau chef du NPD

• Issu de la Co-operative Commonwealth Federation (CCF) et des syndicats affiliés au Congrès du travail du Canada (CTC), le Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD) voit le jour lors de son premier congrès en août 1961 à Ottawa. Le premier ministre de la Saskatchewan, Tommy Douglas, est élu à cette occasion chef du parti.

• Après les cinq jours que dure le congrès de 1961, les membres du NPD adoptent un programme à la hauteur de leurs convictions socialistes : planification économique, création d'un fonds national pour le développement, programme national d'assurance-maladie, contrôle des multinationales, régime de pension, réformes fiscales, mesures de protection en faveur des pêcheurs et des agriculteurs, soutien à la petite entreprise et au diffuseur public CBC/Radio-Canada, création de coopératives de crédit, retrait du NORAD et de l'OTAN, drapeau pour le Canada.

• Tommy Douglas a été élu premier ministre de la Saskatchewan en 1944 sous la bannière du CCF. Il a occupé ce poste pendant 17 ans avant de devenir chef du NPD. Sa plus importante réalisation demeure sans conteste la création d'un régime universel d'assurance-maladie. Inspiré par le modèle de la province des Prairies, le gouvernement minoritaire de Lester B. Pearson instaure en 1966 un régime identique à l'échelle nationale.

Broadbent, le nouveau chef du NPD

Média : Télévision

Émission : Émission spéciale

Date de diffusion : 7 juillet 1975

Invité(s) : Ed Broadbent, Jean-Paul Harney, Lorne Nystrom

Ressource(s) : James Bamber, Bernard Derome, Guy Lamarche, Jean Larin

Durée : 38 min 07 s

Dernière modification :
27 juillet 2011


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Parcours politique du chef néo-démocrate
Télévision
5 min 02 s
Le milieu social, la vie familiale et le parcours universitaire d'Ed Broadbent forgeront son idéologie et sa personnalité politique.
Le NPD fait tomber le gouvernement conservateur
Télévision
4 min 09 s

Le 13 décembre 1979, le NPD s'allie avec les libéraux pour faire tomber le gouvernement conservateur minoritaire de Joe Clark.