Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · Jean Marchand, l'envol d'une colombe

Jean Marchand, l'envol d'une colombe

Date de diffusion : 20 novembre 1963

La publication du livre En grève, préfacé par Jean Marchand, survient alors que le Québec se relève d'une profonde crise sociale. La province vibre au rythme des divers mouvements sociaux : la grève dans l'industrie textile à Montréal et celle des travailleurs des chantiers navals de Sorel déclenchées en 1937, la grève de l'amiante en 1949, celle de Dupuis Frères et celle de Louiseville en 1952 , sans oublier celle des réalisateurs de Radio-Canada en 1959. Jean Marchand revient sur les grandes étapes de l'histoire du syndicalisme au Québec en compagnie d'Andréanne Lafond.

Diplômé en sciences sociales de l'Université Laval, Jean Marchand rejoint dès 1944 les rangs de la Confédération des travailleurs catholiques du Canada (CTCC). Il gravit rapidement les échelons et se consacre à la reconnaissance des droits des travailleurs. Élu secrétaire général en 1947, il assure la présidence du syndicat unifié, rebaptisé Confédération des syndicats nationaux (CSN) en 1961. L'organisme modernisé s'ouvre désormais aux non-catholiques et aux non -francophones.

En 1965, Jean Marchand se lance en politique aux côtés de Gérard Pelletier et de Pierre Elliott Trudeau, jeune avocat rencontré lors de la longue et difficile grève de l'amiante, à Asbestos, en Estrie. Les « Trois Colombes » sont candidates libérales aux élections fédérales de 1965. Jean Marchand est nommé sénateur le 9 décembre 1976 et président du Sénat en mars 1980. Après trois années de présidence, il quitte ses fonctions sénatoriales pour rejoindre la Commission canadienne des transports. Jean Marchand s'éteint à l'âge de 69 ans, dans sa maison d'été de Saint-Augustin, près de Québec, le 28 août 1988.

Jean Marchand, l'envol d'une colombe

• Le mouvement ouvrier au Québec prend rapidement de l'ampleur au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, en dépit de la résistance farouche du milieu institutionnel et du secteur industriel appuyés par le gouvernement provincial anti-syndicaliste de Maurice Duplessis.

• Jean Marchand eut la charge de divers ministères. Sous le gouvernement de Lester B. Pearson, il fut ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, puis ministre de la Main-d'œuvre et de l'Immigration.

• Sous le gouvernement Trudeau, il fut ministre des Forêts et du Développement rural (1968-1969), ministre de l'Expansion économique régionale (1969 - 1972), ministre des Transports (1972-1975), ministre de l'Environnement (1976).

• Le président du Sénat canadien est le quatrième dignitaire de l'État. Il lui incombe donc de représenter le Canada et le Parlement lors des rencontres internationales.

• Au début des années 1970, la CSN représentait environ 30 % des syndiqués du Québec.

• Dans une entrevue accordée à Radio-Canada en 1979, où il évoque le lien entre l'idéal et la politique, Jean Marchand cite une phrase de Charles Péguy : « Tout commence par la mystique, tout finit par la politique ». Ce qui reflète assez bien le parcours du militant devenu sénateur. Mais, précise-t-il plus loin, le problème fondamental est que l'idéal ou la mystique sont dévorés par la politique. Et ce dilemme menace toute institution humaine.

• À l'automne de sa vie, il affirme à Denise Bombardier que son idéal, même s'il a été terni par les déceptions vécues, est aussi vif qu'il ne l'était dans sa jeunesse.

Jean Marchand, l'envol d'une colombe

Média : Télévision

Émission : Aujourd'hui (1962-1969)

Date de diffusion : 20 novembre 1963

Invité(s) : Jean Marchand

Ressource(s) : Andréanne Lafond, Jacques Languirand, Michelle Tisseyre

Durée : 7 min 58 s

Dernière modification :
29 août 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Léa Roback, le goût de l'action
Télévision
16 min 55 s
Léa Roback a combattu l'injustice sociale sans relâche pendant plus de cinquante ans.
Grève des réalisateurs : document inédit
Télévision
43 min 31 s
9 mars 1959
Ce documentaire de Louis-Georges Carrier montre des images révélatrices du célèbre conflit syndical.