Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · National · « La plus longue conférence du monde! »

« La plus longue conférence du monde! »

Date de diffusion : 29 avril 1964

Dès 1959, certains journalistes semblent excédés par l'organisation des nombreuses conférences auxquelles ils n'ont pas directement accès. Souvent, aucune décision ou résolution concrète ne ressort de ces conférences. Des études s'échelonnent sur plusieurs années.

Au début du mois d'avril 1964, alors que venait d'avoir lieu une conférence fédérale-provinciale à Québec, les propos des politiciens René Lévesque et Maurice Lamontagne sont introduits par le journaliste Fernand Seguin.

Alors que René Lévesque paraît ennuyé par la lenteur des négociations, Maurice Lamontagne, ministre fédéral responsable des relations fédérales-provinciales, est plutôt optimiste. Pour ce dernier, le fédéralisme coopératif est la solution aux problèmes constitutionnels que connaît le Canada. Ce type de fédéralisme est pour lui une invitation à la consultation, un appel à la concertation entre les provinces. Deux aspects caractérisent le fédéralisme coopératif dont rêve Maurice Lamontagne : l'autonomie et la participation des provinces.

Les années 1950 et 1960 au Canada sont marquées par la lutte entre le centralisme d'Ottawa et l'autonomisme du Québec. Le Québec est plus libre notamment grâce aux impôts qu'il perçoit et à une certaine « prise de conscience » d'une partie de son élite.

Malgré cette nouvelle autonomie du Québec, l'expansion du fédéral est grande. En 1959, le fédéral contrôle 58,5 % des dépenses publiques du Canada. Même s'il existe des conflits internes au Canada, des intérêts financiers dictent l'interdépendance des provinces et du gouvernement fédéral.

« La plus longue conférence du monde! »

• De 1961 à 1966, René Lévesque est ministre des Richesses naturelles au sein du gouvernement de Jean Lesage. Il travaille alors à la nationalisation de l'électricité.

• En 1963, Maurice Lamontagne est conseiller économique au Conseil privé, institution qui apporte un soutien au premier ministre du Canada et à son cabinet.

• La publication en 1954 de son livre controversé, Le Fédéralisme canadien, évolution et problèmes, provoque son départ de l'Université Laval, où il enseignait les sciences économiques. Par la suite, il travaillera à la formation de la Commission Laurendeau-Dunton sur le bilinguisme canadien en plus d'être conseiller de Lester B. Pearson de 1963 à 1965.

• Fernand Seguin n'avait pas tort sur la longueur du débat. Il faudra plus de dix conférences constitutionnelles entre premiers ministres, étalées sur trois décennies, pour qu'ait lieu le rapatriement de la Constitution canadienne en 1982.

« La plus longue conférence du monde! »

Média : Télévision

Émission : Actualités politiques

Date de diffusion : 29 avril 1964

Invité(s) : Maurice Lamontagne, René Lévesque

Ressource(s) : Fernand Seguin

Durée : 4 min 21 s

Dernière modification :
13 mai 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Lesage est déçu de la conférence de 1963
Télévision
1 min 35 s
Le premier ministre du Québec, Jean Lesage, souhaite que la discussion reprenne après une conférence fédérale-provinciale.
La Constitution de 1867
Télévision
9 min
Des facteurs économiques et sociaux contribuent à la création de la Confédération canadienne dans les années 1860.