Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Municipal · Élections municipales : quand la ville est en campagne

Période : 1833 - 2001

Élections municipales : quand la ville est en campagne

Un branle-bas de combat précède toujours l'élection d'un maire et de conseillers municipaux. Depuis des décennies, lorsque les pancartes envahissent la cité, les candidats multiplient les poignées de main et les journalistes façonnent le point de vue des électeurs. Comme le disait l'humoriste Sol : « La ville est en campagne! ».

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Écrasante majorité pour Jean Drapeau

Date de diffusion : 23 octobre 1966

Le 23 octobre 1966, en direct de l'hôtel de ville de Montréal, Guy Lamarche annonce les résultats des élections municipales. Pour son troisième mandat, Jean Drapeau rafle plus de 94 % des voix. À 200 jours de l'ouverture d'Expo 67 et à quelques semaines de l'inauguration du métro, la campagne électorale du maire fut de courte durée.

Au cours de la soirée, Guy Lamarche rejoint les candidats défaits, Gilbert Croteau et Louise Parent. Malgré l'écrasante majorité de Jean Drapeau, ses opposants n'acceptent pas facilement la défaite.

Écrasante majorité pour Jean Drapeau

• Avocat de profession, Jean Drapeau dirige la destinée de Montréal pendant presque trente ans, de 1954 à 1957, puis de 1960 à 1986.

• Le 25 octobre 1954, les partisans rassemblés à l'hôtel de ville entonnent des chants de victoire pour célébrer l'accession de Jean Drapeau au poste de maire. Avec l'aide de l'avocat Pax Plante, Drapeau souhaite alors libérer la métropole du vice et des criminels. (Voir le clip Drapeau à la mairie de notre dossier sur Pax Plante.)

• De 1840 à 1855, lors des premières élections municipales montréalaises, le scrutin se déroule pendant deux jours. Au bureau de scrutin de leur quartier, le nom du choix des électeurs est recensé dans un cahier. Le vote n'est alors pas confidentiel.

• À la fin du 19e siècle, le vote secret devient obligatoire pour les élections municipales se déroulant au Québec.

• En 1870, l'Assemblée nationale du Québec adopte un Code municipal pour régir les villes et villages. Au fil des décennies, de nombreux amendements modifieront ce recueil de règlements.

• De 1871 à 1961, le nombre des municipalités urbaines québécoises passe de 595 à 1446. Dans la même période, le nombre de municipalités rurales passe de 674 à 1748.

Écrasante majorité pour Jean Drapeau

Média : Télévision

Émission : Élections municipales Montréal 1966

Date de diffusion : 23 octobre 1966

Invité(s) : Gilbert Croteau, Jean Drapeau, Louise Parent

Ressource(s) : James Bamber, Jean Ducharme, Guy Lamarche

Durée : 42 min 38 s

Dernière modification :
27 octobre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
15 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Régis Labeaume élu maire de Québec
Télévision
2 min 55 s
En décembre 2007, l'homme d'affaires Régis Labeaume est élu maire de la ville de Québec.
Le vote au Canada, droit ou privilège?
Dossier
Fondement même de la démocratie, le droit de vote a longtemps été un privilège réservé à une catégorie de citoyens au Canada.