Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Municipal · Affrontement pour la mairie de Québec

Affrontement pour la mairie de Québec

Date de diffusion : 29 janvier 2001

En 2001, la nouvelle ville de Québec, formée de 13 anciennes municipalités, tient sa première campagne électorale.

Le maire sortant de Québec, Jean-Paul L'Allier, et l'ex-mairesse de Sainte-Foy, Andrée Boucher, tentent de convaincre les électeurs de leurs qualités de gestionnaires. Pour Jean-Paul L'Allier, l'enjeu principal des élections est de « réussir la création de cette ville nouvelle ». De son côté, Andrée Boucher souhaite éviter une hausse de taxes aux citoyens des villes fusionnées. Dans ce reportage, le journaliste Sébastien Bovet résume la campagne des deux candidats.

Au cours de la campagne de 2001, la lutte semble perdue d'avance pour Andrée Boucher. Trois sondages consécutifs donnent à Jean-Paul L'Allier une avance confortable. Pour accroître sa popularité, la mairesse de Sainte-Foy aurait voulu confronter son adversaire à la radio ou à la télévision, mais M. L'Allier refuse catégoriquement toute proposition de débats.

Le 4 novembre 2001, Jean-Paul L'Allier remporte les premières élections de la nouvelle ville de Québec avec 57,6 % des voix contre 37,3 % pour Andrée Boucher.

Informée de sa défaite, Andrée Boucher annonce amèrement la fin de sa carrière en politique municipale. Sa déception est toutefois tempérée par l'élection d'une majorité de candidats de son parti, l'Action civique, à titre de conseillers. En effet, une forte majorité des anciennes villes de banlieue choisissent des conseillers du parti de l'Action civique d'Andrée Boucher. Le Renouveau municipal de Jean-Paul L'Allier se retrouve minoritaire à l'hôtel de ville avec 16 conseillers sur 39.

Affrontement pour la mairie de Québec

• Jean-Paul L'Allier est maire de Québec de 1989 à 2005. Au cours de ses mandats, il accorde une place importante au rayonnement international de sa ville et à la revalorisation urbaine de quartiers pauvres.

• Reconnue pour son énergie, son franc-parler et son ambition, Andrée Boucher est mairesse de Sainte-Foy de 1985 à 2001. La fin de son mandat à la mairie coïncide avec la fusion de Sainte-Foy à l'agglomération de Québec.

• À Québec comme à Montréal, le dévoilement des résultats des élections de 2001 est retardé de quelques heures en raison de problèmes liés à l'utilisation des nouvelles urnes électroniques.

• En novembre 1995, la ville de Hull est la première municipalité québécoise à utiliser des urnes électroniques. Une entreprise de Vancouver fournit la quinzaine d'urnes nécessaires à l'opération.

• Entre 1967 et 1994, la durée moyenne du mandat d'un maire au Québec est de 6,8 ans.

• De 1992 à 1995, 52,8 % des maires et des mairesses des 1359 municipalités du Québec sont élus sans concurrent. Les candidats à cette fonction sont rares, surtout dans les petites villes.

Affrontement pour la mairie de Québec

Média : Télévision

Émission : L' Heure du midi

Date de diffusion : 29 janvier 2001

Invité(s) : Andrée Boucher, Jean-Paul L'Allier

Ressource(s) : Pierre Craig, Sébastien Bovet

Durée : 9 min 55 s

Dernière modification :
27 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Élu maire au 19e siècle
Radio
7 min 07 s
En 1833, les conseillers municipaux choisissent le premier maire de Montréal, Jacques Viger.
Écrasante majorité pour Jean Drapeau
Télévision
42 min 38 s
En 1966, le maire de Montréal, Jean Drapeau, obtient un troisième mandat avec 94 % des suffrages.