Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Langue et culture · Une seule langue : le français

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Monsieur Laurin a été malhonnête sur le plan intellectuel puisqu'il savait que des québécois d'origines avaient été expulsé des écoles publiques francophones de tout le teritoire du Québec, par le Département de l'Instruction Publique. Ce sujet a toujours été tenu caché par nos média. Comme je suis la première victime encore vivante, je peux le dénoncer.

Soumis par : J-P Chabot


Une seule langue : le français

Date de diffusion : 1er avril 1977

Le 1er avril 1977, le ministre d'État au Développement culturel, le docteur Camille Laurin, dépose à l'Assemblée nationale un livre blanc sur la politique québécoise de la langue française. C'est avec émotion que le docteur Laurin explique la position de son gouvernement en ce qui concerne la reconnaissance du français comme seule langue officielle au Québec.

Le projet de loi sur la langue française est déposé quatre mois après l'élection qui a porté au pouvoir le Parti québécois pour la première fois. À peine Camille Laurin est-il assermenté en qualité de membre du Conseil exécutif, le 26 novembre 1976, que René Lévesque lui confie la mission de redonner au français son rang et son statut de langue première au Québec.

Avec ce projet de loi, le gouvernement veut enrayer la perte de popularité du français comme langue première, tant auprès des immigrants qu'au sein de la population francophone. La loi vise non seulement à faire du français la langue officielle dans les écoles, les entreprises et les relations de travail, mais surtout à faire en sorte qu'elle devienne, comme l'anglais, un outil de promotion social, de fierté et d'identité culturelle.

Une seule langue : le français

• Déposé le 1er avril 1977, le livre blanc devient officiellement projet de loi le 27 avril. Après 34 jours de débats en Chambre, la Charte de la langue française, ou loi 101, est adoptée le 26 août 1977.

• Celui qui est considéré comme le père de la loi 101, Camille Laurin, naît le 6 mai 1922 à Charlemagne, en banlieue nord-est de Montréal. Psychiatre de profession, il se lance en politique en 1968, lorsqu'il devient président du conseil exécutif du Parti québécois. Élu à l'Assemblée nationale en 1970, puis battu aux élections de 1973, il reprend son siège en 1976. Il décède le 11 mars 1999.

• Pour élaborer son livre blanc, Camille Laurin s'entoure de conseillers tels le sociologue et écrivain Fernand Dumont, le sociologue Guy Rocher, l'ancien président de l'Office de la langue française, Gaston Cholette, et Henri Laberge.

Une seule langue : le français

Média : Radio

Émission : Livre blanc sur la politique québécoise de la langue française

Date de diffusion : 1er avril 1977

Invité(s) : Camille Laurin

Durée : 3 min 12 s

Dernière modification :
1er mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Naissance du Parti québécois
Télévision
9 min 54 s
21 avril 1968
Le 21 avril 1968, le Mouvement Souveraineté Association, futur Parti québécois, tient ses premières assises.
Premier vol transatlantique Montréal-Paris
Radio
23 min 23 s
1er avril 1951
Le 1er avril 1951, le North Star de la Trans-Canada Airlines atterrit pour la première fois sur l'aéroport parisien d'Orly, inaugurant ainsi la liaison aérienne