Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Langue et culture · L'enseignement de Georges-Henri Lévesque

L'enseignement de Georges-Henri Lévesque

Date de diffusion : 21 octobre 1985

La Révolution tranquille est la période de grands changements culturels, intellectuels et économiques qui a caractérisé le Québec entre les années 1960 et 1966. Plusieurs acteurs de cette transformation de la société ont été inspirés par l'enseignement d'un homme : le père Georges-Henri Lévesque. En 1985, cet homme explique comment il voit son rôle dans la Révolution tranquille.

Né à Roberval le 16 février 1903, Georges-Henri Lévesque entre en 1923 chez les Dominicains, où il développe sa pensée sociale, qui se base sur une recherche de la liberté. La liberté, pour le père Lévesque, passe par l'éducation. Mais là ou le père Lévesque innove, c'est qu'il souhaite que l'enseignement soit offert à tous, pas seulement à l'élite. Le sort d'un peuple, d'une société, réside dans l'éducation de toute sa population. Et cette liberté passe par le contrôle de secteurs tels l'économie, la politique, les sciences mais aussi la littérature et la musique.

C'est pour former les penseurs de demain que, en 1938, le père Lévesque fonde l'École des sciences sociales de l'Université Laval. L'École sera la pépinière dans laquelle gouvernements et syndicats viendront puiser, pour garnir les rangs de l'administration publique, dans les années 1960 et 1970. Professeur de philosophie, sociologue et administrateur, le père Lévesque inculque à ses élèves certaines des notions sociales (promotion des masses, organisation professionnelle et justice sociale) qui seront les bases de la Révolution tranquille.

L'enseignement de Georges-Henri Lévesque

• Grâce à l'enseignement du père Lévesque, ses élèves aident à remodeler les sociétés canadienne et québécoise. Les syndicalistes Jean Marchand et Marcel Pepin, le premier ministre du Nouveau Brunswick Louis Robichaud, le comédien Doris Lussier, l'économiste Michel Bélanger et d'autres, influencent et renouvellent des milieux aussi divers que la politique, le syndicalisme, l'économie, le théâtre et la comédie.

• L'influence du père Lévesque ne se fait pas seulement sentir au Québec. Par son implication dans la Commission royale d'enquête sur l'avancement des arts, lettres et sciences, dont il est le vice-président, il joue un rôle dans le développement de l'éducation, de la culture et des médias au Canada. Il aide aussi à la création d'une école des sciences sociales à Salamanque, en Espagne (1953), et fonde l'Université nationale du Rwanda en 1963, dont il sera le recteur jusqu'en 1971.

• L'Ordre des Prêcheurs, ou Ordre dominicain, est fondé en 1216 par saint Dominique de Guzman. Au 31 décembre 2000, les Dominicains comptaient 5171 frères et pères répartis dans 83 pays sur les cinq continents.

L'enseignement de Georges-Henri Lévesque

Média : Radio

Émission : Documents (1971-1997)

Date de diffusion : 21 octobre 1985

Invité(s) : Georges-Henri Lévesque

Ressource(s) : Marc Bergeron, Robert Morency

Durée : 10 min 46 s

Dernière modification :
4 août 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Georges-Henri Lévesque, la vocation des sciences sociales
Télévision
19 min
Judith Jasmin rencontre le fondateur de la faculté des sciences sociales de l’Université Laval, le père Georges-Henri Lévesque.
Michelle Bachelet, madame la présidente
Télévision
2 min 10 s
En janvier 2006, les Chiliens élisent pour la première fois une femme à la tête de leur pays.