Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Langue et culture · Victoire pour l'hôpital Montfort

Victoire pour l'hôpital Montfort

Date de diffusion : 1er février 2002

C'est jour de réjouissances à Ottawa ce 1er février 2002 : le gouvernement de Mike Harris annonce qu'il ne contestera pas devant la Cour suprême la décision accordant une protection constitutionnelle au seul hôpital francophone de l'Ontario. Pour les défenseurs des services en français dans la province, c'est un peu la victoire de David contre Goliath.

Dans ce reportage, Gisèle Lalonde, présidente de S.O.S. Montfort, l'association qui a lutté pour que l'institution demeure ouverte, et Ronald Caza, avocat de l'association, expriment leur soulagement.

La saga de l'hôpital Montfort commence le 24 février 1997, lorsque la commission de restructuration des soins de santé de l'Ontario (CRSS) annonce la fermeture de la seule institution universitaire de langue française de la province. La réaction de la population franco-ontarienne est immédiate : l'association S.O.S. Montfort est mise sur pied dès le lendemain, avec à sa tête Gisèle Lalonde, ancienne mairesse de Vanier.

Dans un élan jamais vu en Ontario francophone, 10 000 personnes se retrouvent le 22 mars 1997 dans un grand ralliement contre la fermeture de l'hôpital. L'événement est diffusé en direct sur les ondes du RDI.

Le 29 novembre 1999, la cour divisionnaire de l'Ontario donne raison à l'hôpital Montfort. La population francophone pousse un soupir de soulagement, mais le gouvernement Harris annonce le jour même sa volonté de contester le jugement. La cause est portée devant la cour d'appel de l'Ontario qui, le 7 décembre 2001, confirme que l'hôpital Montfort jouit d'une protection constitutionnelle et ne peut être démembré sans menacer la survie des francophones de la province.

Le 1er février 2002, le gouvernement ontarien annonce qu'il ne contestera pas la décision de la cour d'appel. L'hôpital Montfort est sauvé. C'est une victoire politique aussi bien que juridique pour la communauté franco-ontarienne.

Victoire pour l'hôpital Montfort

• Pour les francophones de l'Ontario, l'annonce de la fermeture de Montfort est d'autant plus troublante que, en 1994, l'hôpital était devenu le premier centre universitaire d'enseignement clinique de médecine familiale de la province à proposer une formation postdoctorale complètement en français.

• Avant cette date, les étudiants francophones en médecine devaient s'expatrier au Québec pour poursuivre leur formation en français.

• En août 1995, les habitants de la région d'Ottawa-Carleton apprennent que le Conseil régional de la santé de leur district envisage une restructuration qui permettrait de réaliser des économies de 25 %.

• En novembre de la même année, le gouvernement conservateur de Mike Harris annonce qu'il retranche plus de 100 millions de dollars de l'enveloppe des services de santé de la région.

• Les avocats de l'hôpital Montfort basent leur argumentation sur la Loi sur les services en français de l'Ontario (projet de loi 8), qui « garantit au public le droit de recevoir des services en français par le gouvernement de l'Ontario ».

• Par cette loi, « le gouvernement de l'Ontario reconnaît l'apport du patrimoine culturel de la population francophone et désire le sauvegarder pour les générations à venir ».

• Selon les données statistiques de 2001, quelque 500 000 Ontariens se déclaraient de langue maternelle française.

Victoire pour l'hôpital Montfort

Média : Télévision

Émission : Le Téléjournal/Le Point

Date de diffusion : 1er février 2002

Invité(s) : Ronald Caza, Tony Clement, Gisèle Lalonde

Ressource(s) : Geneviève Asselin, Michaëlle Jean

Durée : 2 min 06 s

Dernière modification :
1er février 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Cinq ans de lutte
Télévision
5 min
1er février 2002
Il aura fallu des années de combat pour que la communauté francophone d'Ottawa fasse plier le gouvernement Harris.
Le journal « Le Droit » entame sa lutte
Radio
6 min 05 s
27 mars 1913
Le Droit d'Ottawa fête ses 50 ans en 1963. À ses débuts, le journal revendique le maintien des écoles francophones en Ontario.