Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Langue et culture · Une assimilation galopante

Une assimilation galopante

Date de diffusion : 8 février 1978

De nombreux facteurs expliquent l'assimilation des francophones de la Saskatchewan, comme le démontrent les témoignages recueillis par l'animateur de l'émission Carrefour Nord-Sud.

La première raison de l'assimilation est l'éparpillement des francophones à travers la province. Éloignées les unes des autres, les communautés n'ont pas la force du nombre comme au Manitoba, où la majorité des francophones se sont établis autour de Saint-Boniface.

La crise économique du début des années 1930 et les sécheresses ont causé un exode rural. Les gens quittent les campagnes pour les grandes villes de Saskatoon et Regina, mais aussi pour l'Alberta, la Colombie-Britannique, l'Ontario et le Québec. Le début des années 1960 voit une deuxième vague d'exode rural.

L'urbanisation entraîne un autre phénomène chez les Fransaskois : le mariage avec des anglophones. Dans ce genre de mariage, l'anglais tend à devenir la langue d'usage à la maison. La crainte de voir leurs enfants être isolés et exclus du marché du travail pousse les parents à les inscrire à l'école anglaise.

Une assimilation galopante

• En 1666, la population francophone est majoritaire et urbaine dans les Territoires du Nord-Ouest. En 1867, elle ne représente plus qu'un tiers de la population et vit principalement en milieu rural.

• Selon le recensement de 1931, la Saskatchewan compte 42 283 francophones, soit 4,6 % de la population.

• En 1971, 56 200 personnes disent être d'origine française, 31 605 ont le français comme langue maternelle, le taux d'assimilation est de 49,6 %. En fait, seulement 15 935 personnes disent avoir le français comme langue d'usage, soit 1,7 % de la population.

• Au tournant du 21e siècle, 84,5 % de la population est de langue maternelle anglaise et environ 2 % de langue maternelle française. Le nombre de francophones est passé de 36 815 personnes en 1951 à 19 515 en 2001.

• Saskatoon compte plus de 3500 francophones, la capitale Regina environ 2500 et Prince Albert 1350.

Une assimilation galopante

Média : Radio

Émission : Carrefour nord sud

Date de diffusion : 8 février 1978

Invité(s) : Auguste Bandet, Florent Bilodeau, Alfred Champagne, Hubert Gauthier, Francine Lalonde

Ressource(s) : Pierre Chevrier

Durée : 28 min 25 s

Dernière modification :
1er septembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Fête à Saint-Denis
Radio
28 min 28 s
C'est jour de fête chez les Denis, famille et amis sont venus se remémorer leur arrivée dans le village et entonner des chansons en français.
S'instruire dans sa langue
Télévision
7 min 58 s
Le droit à une éducation en français s'est acquis durement, au fil de lois changeantes et discriminatoires.