Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · International · Le Canada et l'apartheid : ni noir, ni blanc

Période : 1961 - 1993

Le Canada et l'apartheid : ni noir, ni blanc

De 1948 à 1991, l'Afrique du Sud est régie par des politiques racistes et ségrégationnistes. Expulsé du Commonwealth en 1961, puis mis au ban des Nations unies et soumis aux sanctions de nombreux pays, le gouvernement de Pretoria fait figure de paria. Alors que le gouvernement canadien prend le rôle de leader dans la lutte diplomatique contre l'apartheid, les entreprises canadiennes continuent allègrement de faire affaire en Afrique du Sud.

icone_tv
8 clips télé
icone_micro
11 clips radio

L'Afrique du Sud quitte le Commonwealth

Date de diffusion : 12 mars 1961

En excluant l'Afrique du Sud de l'organisation rassemblant les anciennes colonies anglaises, les pays membres du Commonwealth veulent exprimer leur rejet de la politique de l'apartheid. Ce système politique est mis en place en Afrique du Sud dès 1948, mais ses racines plongent dans la colonisation de la région la plus au sud du continent africain par les Hollandais, explique ce reportage.

Toute l'histoire de l'Afrique du Sud du XXe siècle repose sur un mot : apartheid.

Lors de la rencontre des chefs d'État du Commonwealth, qui a lieu à Londres en 1961, le premier ministre canadien John Diefenbaker fait une sortie contre le régime de l'apartheid. La virulence de ses propos sera un des éléments déclencheurs de l'expulsion de l'Afrique du Sud de l'organisation.

Au cours de cette rencontre, le premier ministre sud-africain Hendrik Frensch Verwoerd tentera en vain d'expliquer que l'apartheid n'est qu'une politique pour améliorer les relations de travail dans son pays. Les pays membres du Commonwealth ne seront pas dupes.

L'apartheid, une politique de ségrégation raciale, est institué dès 1948 lorsque le Parti national, dominé par des conservateurs afrikaners, prend le pouvoir. En 1950, le Group Area Act, qui divise les communautés raciales et relègue la population noire dans une infime partie du pays, entre en vigueur. La même année, le Population Registration Act est adopté; ce dernier oblige tous les Sud-Africains à s'enregistrer selon leur race et la couleur de leur peau. On exige des Noirs qu'ils aient toujours sur eux le pass, un document prouvant qui ils sont et où ils résident.

L'Afrique du Sud quitte le Commonwealth

• La ségrégation gagne rapidement tous les domaines de la vie quotidienne des Sud-Africains, les non-Blancs ne peuvent prendre les mêmes autobus que les Blancs, s'abreuver aux mêmes fontaines et s'asseoir sur les mêmes bancs de parcs.

• Mais plus encore, les populations noires sont repoussées dans des quartiers réservés, les townships, éloignés des villes où vivent les Blancs. Toute opposition au régime est violemment matée, comme le prouve les événements de Sharpeville, et les groupes d'opposition sont interdits.

• En mars 1960, une cinquantaine de Noirs trouvent la mort lorsque la police ouvre le feu sur une manifestation pacifique dans le township de Sharpeville. Quelque 5000 à 7000 manifestants protestaient devant le poste de police pour dénoncer les lois sur les pass, ces cartes d'identité obligatoires pour les Noirs, lorsque les forces de l'ordre ouvrent le feu.

• Les premiers habitants de la région sont les Bochimans. Au début de l'ère chrétienne, des populations bantoues migrent vers le Transvaal puis au long de la côte orientale. En 1652, le Hollandais Jan Van Riebeeck établit le premier comptoir européen dans la région. Ce dernier sert, entre autres, à fournir des esclaves noirs à la Compagnie des Indes orientales. Des huguenots français, chassés de leur pays à la suite de la révocation de l'édit de Nantes en 1685, s'installent dans ce qui est aujourd'hui l'Afrique du Sud.

L'Afrique du Sud quitte le Commonwealth

Média : Télévision

Émission : Caméra 61

Date de diffusion : 12 mars 1961

Invité(s) : Noël Dorion, Hendrick Verwoerd

Ressource(s) : Jacques Fauteux, Jean Perreault

Durée : 6 min 08 s

Dernière modification :
7 décembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
19 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Morts les enfants de Soweto
Radio
8 min 40 s
16 juin 1976
En juin 1976, de violents affrontements entre des jeunes Noirs de Soweto et les forces de l'ordre font plusieurs morts.
Nelson Mandela enfin libre
Télévision
9 min 22 s
11 février 1990
Quelques mois après sa libération, Nelson Mandela accorde une entrevue à Madeleine Poulin.