Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · International · Yasser Arafat, symbole d'une libération

Yasser Arafat, symbole d'une libération

Date de diffusion : 6 septembre 1988

Dans une très rare entrevue, Yasser Arafat explique au journaliste Jean Larin ce qu'est sa révolution. L'extrait est court, mais il montre bien la détermination d'Arafat dans son combat pour la libération de la Palestine. Deux mois plus tard, soit le 15 novembre 1988, le Conseil national palestinien, le parlement en exil, proclame symboliquement l'indépendance de la Palestine, avec Arafat comme président.

Puis, le 13 décembre, dans un discours prononcé devant l'assemblée générale de l'ONU, le leader palestinien annonce officiellement que l'Organisation de la libération de la Palestine, l'OLP, renonce au terrorisme.

Yasser Arafat passera 27 ans de sa vie en exil. Chassé de Jordanie en 1970, il fuit le Liban assiégé par Israël en 1982 et s'installe à Tunis où il établit le siège central de l'OLP. Il sera également expulsé de la Syrie en juin 1983 et devra quitter Tripoli, dans le nord du Liban, alors qu'il est assiégé par des forces dissidentes du Fatah. Il retrouve la Palestine le 1er juillet 1994 et forme à Gaza l'Autorité palestinienne, un gouvernement autonome.

En septembre 1993, des membres de l'OLP et du gouvernement israélien se reconnaissent mutuellement, à la suite de rencontres secrètes en Norvège. À Washington, le premier ministre israélien Itzhak Rabin, Yasser Arafat et Bill Clinton signent l'Accord d'Oslo, le 13 septembre 1993, qui établit le cadre d'une paix par étape, comprenant tout d'abord la mise en place d'un régime d'autonomie à Gaza et en Cisjordanie, puis le début de négociations sur le statut définitif de ces deux territoires.

Yasser Arafat, Itzhak Rabin et Shimon Pérès, ministre israélien des affaires étrangères, recevront d'ailleurs le prix Nobel de la paix en 1994 pour cette entente.

En juillet 2000, la rencontre entre le premier ministre israélien Ehud Barak et Yasser Arafat achoppe; en septembre 2000, la deuxième Intifada commence et le processus de paix est définitivement suspendu. Par la suite, les attentats-suicides se multiplient, tout comme les ripostes israéliennes. Le 31 décembre 2001, Arafat est confiné à Ramallah, enfermé dans la Mouqata'a, le bâtiment qu'il ne quittera que pour se rendre à l'Hôpital d'instruction des armées Percy, en banlieue parisienne, où il meurt le 11 novembre 2004.

Yasser Arafat, symbole d'une libération

• Contrairement à la légende qu'il s'est construite, Mohammed Abdel Rahman Abdel Raouf Arafat al-Kudwa al-Husseini n'est pas né à Jérusalem, mais plutôt au Caire, le 24 août 1929.

• Le père de Yasser Arafat, Égyptien par sa mère, était un commerçant en textile qui avait quitté Gaza en 1927 pour s'établir au Caire.

• La mère d'Arafat meurt d'une maladie rénale en 1933 alors qu'il n'a que cinq ans et son père se retrouve seul pour élever ses sept enfants.

• Ingénieur civil de formation, Yasser Arafat s'engage dans la lutte armée dès 1948, alors qu'il participe à la première guerre israélo-palestinienne, au lendemain de la déclaration d'indépendance de l'État juif.

• Il est un des fondateurs du Fatah, mouvement créé en 1957 par les Palestiniens en exil au Koweït et qui sort de l'ombre en 1959. En 1968, le Fatah adhère à l'OLP, un mouvement nationaliste palestinien créé en 1964 à l'instigation de la Ligue des États arabes.

• Yasser Arafat est élu président du Comité exécutif de l'OLP le 4 février 1969. Il est désigné, en 1973, Commandant en chef de toutes les forces combattantes palestiniennes.

• Arafat se fait porte-parole d'une approche pacifiste à la création d'un État palestinien. Le 13 novembre 1974, il prononce un discours aux Nations unies, à New York : « Je suis venu porteur d'un rameau d'olivier et d'un fusil de révolutionnaire, ne laissez pas tomber le rameau de ma main », dit-il.

Yasser Arafat, symbole d'une libération

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 6 septembre 1988

Invité(s) : Yasser Arafat

Ressource(s) : Jean Larin

Durée : 1 min 43 s

Dernière modification :
4 novembre 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Marie-Claire Blais remporte le prix Médicis
Radio
1 min 28 s
11 novembre 1966
Le 11 novembre 1966, Marie-Claire Blais reçoit le prix Médicis pour son roman Une saison dans la vie d'Emmanuel.
Arafat en visite officielle au Canada
Télévision
10 min 07 s
11 novembre 2004
Pendant son passage à Ottawa en septembre 2000, Yasser Arafat accorde quelques minutes aux journalistes.