Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · International · Fidel Castro à Montréal...

Fidel Castro à Montréal...

Date de diffusion : 26 avril 1959

« Le personnage le plus romantique de l'actualité », selon Gérard Pelletier, est de passage à Montréal le 16 février 1959. La visite historique de Fidel Castro, le nouveau premier ministre cubain, aiguise la curiosité des journalistes canadiens réunis à l'hôtel Le Reine Élizabeth. La conférence de presse se déroule en anglais.

Fidel Castro y évoque les ambitions qu'il nourrit pour « la perle des Caraïbes », l'état du commerce extérieur limité et la nécessité de capitaux étrangers pour relancer l'économie de l'île. Il promet aussi une réforme agraire, nécessaire pour l'expansion du pays.

Dans son allocution, Fidel Castro réfute les allégations sur l'affiliation communiste de son régime. Pourtant, peu après sa nomination à la tête du gouvernement cubain, il avait de nouveau autorisé le Parti communiste, interdit pendant les années Batista.

Le Lider Maximo se réclame d'une doctrine humaniste, inspirée de valeurs nationalistes et démocratiques. Priorité sera donnée à la justice sociale mais, comme l'affirme Castro, « nous ne voulons pas de pain sans liberté ni de liberté sans pain ».

La conférence s'achève sur un commentaire concernant la police montée canadienne, dont Fidel Castro est admiratif et envieux. Après avoir rappelé la nécessité de maintenir l'ordre et la sécurité, garants de la stabilité d'un pays, Castro manifeste la volonté d'implanter une police similaire, calquée sur le modèle canadien.

Fidel Castro à Montréal...

• Fidel Castro naît le 13 août 1926, près de Biran, dans la province d'Oriente. Collégien chez les jésuites, il étudie ensuite le droit à l'université de La Havane où il prend la tête du mouvement étudiant. Ses études achevées, il ouvre un cabinet d'avocat dans la capitale cubaine et adhère au Parti du peuple cubain.

• Le 26 juillet 1953, l'assaut lancé par Castro et ses hommes sur la caserne Moncada se solde par un échec. Incarcéré à la prison de l'île des Pins, Fidel Castro sera finalement libéré après avoir passé deux années derrière les barreaux. Il décide de s'exiler au Mexique et fonde le mouvement du 26 juillet. À Mexico, il rencontre Ernesto Guevara, le « Che », son futur compagnon de route.

• Le 1er janvier 1959, Castro renverse le gouvernement Batista et entre dans La Havane. Il donne « un sérieux coup de barre à gauche », selon un article publié par le quotidien français Le Monde, le 8 mars 1959. Cuba est déclaré république socialiste.

• Le 17 avril 1961, une invasion de l'île, orchestrée par 2000 anticastristes cubains et mercenaires américains, se solde par un échec dans la baie des Cochons.

• Cuba se rapproche des Soviétiques et les relations entre les États-Unis et Cuba se détériorent. La rupture est consommée en 1962 et culmine avec la crise des missiles. Les États-Unis dénoncent l'installation de fusées nucléaires soviétiques à Cuba et décrètent un embargo sur l'île.

• Sous la pression de Washington, Nikita Khroutchtchev, le président russe, accepte, de démanteler unilatéralement les installations soviétiques, mais Castro refusera l'inspection des Nations Unies.

Fidel Castro à Montréal...

Média : Télévision

Émission : Affrontement

Date de diffusion : 26 avril 1959

Invité(s) : Fidel Castro, Claude Dupras

Ressource(s) : Gérard Pelletier

Durée : 16 min 07 s

Dernière modification :
29 décembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Une résistance organisée
Radio
4 min 24 s
26 avril 1945
Fin avril 1945, les forces alliées progressent lentement, ralenties par la résistance de l'armée allemande.
Crise des missiles à Cuba
Télévision
26 min 42 s
16 octobre 1962
Pendant deux semaines, l'URSS et les États-Unis se livrent un intense bras de fer qui faillit plonger le monde dans une guerre nucléaire.