Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · International · Le shah quitte l'Iran

Le shah quitte l'Iran

Date de diffusion : 17 janvier 1979

Le 16 janvier 1979, la ville iranienne de Téhéran est le théâtre d'un soulèvement populaire. Dans les rues, les manifestants scandent le retour de l'ayatollah Khomeini, le chef religieux en exil. Un an après le début des émeutes et la répression policière, le shah, acculé, quitte son pays pour la seconde fois. Avec son épouse, Farah Diba, et ses quatre enfants, il gagne l'Égypte, où le président Sadate l'accueille. Mais, le shah, malade, s'éteint l'année suivante, en juillet 1980.

La modernisation du pays s'amorce au début du 20e siècle lorsque le général Reza Khan prend le pouvoir en 1925 et fonde la dynastie des Pahlavi. Son fils, Mohammad Reza Pahlavi lui succède en 1941; il sera le dernier shah d'Iran. Qualifié de despote éclairé, il rêve d'un Iran moderne. Épaulé par les États-Unis et la Grande-Bretagne, il engage son pays dans la « révolution blanche » en 1963, qui marque la fin du système féodal, la répartition des terres et la libération de femmes. Cette réforme ne plaît pas aux chefs religieux qui voient une partie de leurs revenus et de leur influence disparaître.

S'il modernise l'industrie iranienne, le shah restreint aussi les libertés individuelles. En 1973, la crise du pétrole menace les puissances occidentales. L'Iran est convoité pour sa richesse pétrolière et sa position géographique au cœur du Moyen-Orient, notamment par les Russes, les Anglais et les Américains. Face à la dureté du régime instauré pour redresser le pays, l'opposition nationaliste et islamiste se développe. Le shah parti, l'ayatollah Khomeini revient de son exil le 1er février 1979 et engage le pays dans la révolution islamique.

Le shah quitte l'Iran

• Le colonel Reza Khan est le père du dernier shah d'Iran. En 1921, il négocie le retrait des troupes russes, puis celui des Britanniques, avant de se proclamer shah d'Iran en 1925. Fondateur de la dynastie des Pahlavi, il introduit de grandes réformes, mais son régime dictatorial est montré du doigt. Ses amitiés nazies déplaisent aux Britanniques, qui envahissent l'Iran en 1941. Contraint d'abdiquer, il s'exile en Afrique du Sud où il meurt en 1944. Son fils Mohammad Reza Shah lui succède à la tête du pays.

• Le dernier gouvernement nommé par le shah est renversé le 11 février 1979. Le 1er avril l'ayatollah Khomeini, exilé en Irak, s'autoproclame « chef suprême » et engage l'Iran dans la voie de la révolution islamique. Dans cette république d'inspiration divine, l'islam et le clergé prédominent.

• Farah Diba, issue de la bourgeoisie iranienne, étudie l'architecture en France. Son mariage avec le shah Mohammad Reza, divorcé deux fois, la couronne impératrice d'Iran. Ensemble ils donnent naissance à quatre enfants. Mais dès 1979, après le soulèvement populaire, la famille vit exilée, entre la France et les États-Unis. En 2004, Farah Diba vit toujours à l'étranger.

Le shah quitte l'Iran

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 17 janvier 1979

Ressource(s) : Bernard Derome, Jean-Pierre Peron

Durée : 5 min 16 s

Dernière modification :
9 avril 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La guerre du Golfe éclate
Télévision
27 min 36 s
16 janvier 1991
En ce 16 janvier 1991, Bernard Derome apprend aux auditeurs de Radio-Canada que les États-Unis et leurs alliés viennent de déclarer la guerre à l'Irak.
Évasion d'Iran
Radio
7 min 50 s
28 janvier 1980
En janvier 1980, après avoir été hébergés pendant 79 jours par des Canadiens, des diplomates américains parviennent à s'enfuir d'Iran.