Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Élections · L'Île-du-Prince-Édouard aux urnes

Période : 1966 - 2000

L'Île-du-Prince-Édouard aux urnes

L'Île-du-Prince-Édouard a beau être la plus petite province canadienne, les élections y sont marquées par plusieurs caractéristiques originales. Jusqu'en 1996, la carte électorale de l'île compte deux fois plus de députés que de circonscriptions électorales. En 1993, la première femme première ministre de l'histoire canadienne y est élue. Libéraux et conservateurs se succèdent à la tête de cette province qui est la dernière à élire un candidat néo-démocrate.

icone_tv
5 clips télé
icone_micro
6 clips radio

Les libéraux d'Alex Campbell

Date de diffusion : 7 avril 1978

Printemps 1978 : la campagne électorale bat son plein dans l'île. Comme le mentionne le journaliste Gérard Jolivet, le favori est le premier ministre libéral Alex Campbell, au pouvoir depuis 1966. Son adversaire est le conservateur Angus MacLean. À l'issue de la campagne, les libéraux élisent 17 députés et les conservateurs 15 candidats. Même s'il est réélu, Alex Campbell démissionne à la surprise générale quelques mois après sa réélection. Il est alors nommé à la Cour suprême de la province.

En 1966, Alexander Bradshaw Campbell succède au conservateur Walter Shaw : âgé de 32 ans seulement, il devient ainsi le plus jeune premier ministre de l'histoire canadienne. Visionnaire et populaire, il développe des programmes qui renforcent l'économie de la province et améliorent les conditions sociales des citoyens. Alex Campbell négocie avec Ottawa un programme de développement socioéconomique pour une durée de quinze ans, qui entraîne notamment la création de parcs industriels à Charlottetown et Summerside.

Les libéraux d'Alex Campbell

• En 1966, Alex Campbell obtient une victoire serrée en faisant élire 17 députés, tandis que les conservateurs remportent 15 sièges.

• Le 11 mai 1970, Alex Campbell remporte sa seconde élection : le Parti libéral occupe alors 27 des 32 sièges à l'Assemblée législative de la province.

• Le père d'Alex Campbell, Thane Campbell, a été premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard de 1936 à 1943. Il s'est retiré de la politique en 1943 pour être nommé juge en chef de la Cour suprême de la province, poste qu'il a occupé jusqu'en 1970.

Les libéraux d'Alex Campbell

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 7 avril 1978

Ressource(s) : Normand Harvey, Gérard Jolivet

Durée : 2 min 32 s

Dernière modification :
21 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
11 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Le pont bercé par la mer
Dossier
L'Île-du-Prince-Édouard est reliée au continent depuis 1997 par le pont de la Confédération.
Ontario : alternance à Queen's Park
Dossier
Le long règne du Parti progressiste-conservateur ontarien prend fin en 1985, à la suite d'une alliance entre les libéraux et les néo-démocrates.