Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Élections · Sur les terres des Ténois

Période : 1983 - 2003

Sur les terres des Ténois

Au nord du 60e parallèle, la vie politique canadienne est fortement teintée par l'importante présence amérindienne. Dans les Territoires du Nord-Ouest, le consensus oriente les politiques de l'Assemblée législative, pas de ligne de parti, pas de regroupement politique officiel. Ce dossier dresse un portrait politique et économique de cette région aux multiples visages.

icone_tv
6 clips télé
icone_micro
4 clips radio

Majorité autochtone à l'Assemblée des Territoires

Date de diffusion : 22 novembre 1983

L'élection territoriale de 1983 confirme la domination de représentants autochtones à l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest. En ce sens, le fonctionnement du gouvernement ténois relève en grande partie de la culture amérindienne. Il n'existe pas de parti politique dans les Territoires du Nord-Ouest, c'est le consensus des députés indépendants qui détermine les politiques gouvernementales.

Dans ce reportage sur les résultats électoraux de 1983, la journaliste Marie Wilson nous entretient des caractéristiques du gouvernement ténois.

Les pouvoirs des territoires sont semblables à ceux des provinces à deux différences près : ayant un statut fédéral, les territoires ne peuvent pas amender leur propre constitution et l'administration des terres publiques est un domaine fédéral.

Depuis plus de 20 ans, les Territoires du Nord-Ouest luttent pour accéder au statut de province. Pour ce faire, le parlement du Canada devrait amender la Constitution, ce qui requiert l'accord d'au moins sept provinces qui représentent plus de 50 % de la population.

Depuis la création du Nunavut, le 1er avril 1999, l'Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest compte 19 circonscriptions. Le choix du premier ministre, de son cabinet de six ministres et celui du président de l'Assemblée sont soumis au vote des députés indépendants.

Les électeurs des Territoires du Nord-Ouest choisissent leurs représentants le 24 novembre 2003.

Près de 42 000 personnes résident dans les Territoires du Nord-Ouest. La capitale, Yellowknife, est la plus grande ville de la région avec ses quelque 17 000 résidents. Trois autres villes comptent plus de 2000 habitants : Hay River, Inuvik et Fort Smith. Le reste de la population réside majoritairement dans de petites localités isolées qui dépassent rarement les 800 habitants. La majorité des gens ont toutefois accès à des services « modernes » : ligne téléphonique; radio; transport aérien; etc.

Majorité autochtone à l'Assemblée des Territoires

• Lors de l'élection de 1995, une tempête de neige rendit l'exercice du droit de vote très difficile. Pour pallier cette situation, une série de bureaux de vote mobiles durent être utilisés pour rejoindre les citoyens les plus éloignés. Fait inusité : un avion a été nolisé pour rejoindre 8 électeurs; coût de l'opération : 11 700$ .

• Permettre aux 24 568 électeurs de voter en 1995 aura coûté 909 608 $!

• Choisit premier ministre des Territoires du Nord-Ouest en 2000, Stephen Kakfwi est un Amérindien de la nation dénée. Il est élu à l'Assemblée des Territoires du Nord-Ouest depuis 1987. Il fut un acteur important des négociations avec le gouvernement canadien pour faire reconnaître les droits des métis et des Dénés sur leurs terres ancestrales.

• Richard Nerysoo fut le premier Amérindien élu chef du gouvernement ténois, en 1984.

• Avant 1980, le chef du gouvernement ténois, le commissaire, est nommé par Ottawa. Depuis ce temps, au même titre que les lieutenants-gouverneurs des provinces, le commissaire des Territoires du Nord-Ouest n'a plus aucun pouvoir décisionnel réel. Il s'agit davantage d'un poste emblématique.

Majorité autochtone à l'Assemblée des Territoires

Média : Radio

Émission : Présent édition nationale

Date de diffusion : 22 novembre 1983

Ressource(s) : Gilles Léveillé, Martin Louis, Marie Wilson

Durée : 5 min 45 s

Dernière modification :
26 mars 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
10 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Nunavut, terre de défis
Dossier
Le 1er avril 1999, le territoire du Nunavut fait son entrée dans la Confédération canadienne.
Pipeline et droits territoriaux
Dossier
Déposé en 1977, le rapport Berger éveille les Canadiens aux problèmes environnementaux et aux revendications des peuples autochtones.