Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Élections · Débat à trois

Débat à trois

Date de diffusion : 17 novembre 1998

Le mercredi 4 novembre 1998, les négociateurs du PLQ, du PQ et de l'ADQ s'entendent et le consortium des réseaux de télévision du Québec choisit la date du 17 novembre pour la première confrontation télévisée à trois. C'est, tout comme en 1994, Jacques Moisan qui anime le débat. Diffusé sur les trois réseaux, il dure presque deux heures. Quatre thèmes ont été choisis : l'économie et l'emploi; la santé, l'éducation et la mission sociale; les finances publiques et la fiscalité; le statut politique du Québec.

Mario Dumont, qui est le seul membre de l'ADQ à siéger à l'Assemblée nationale, a réussi là où il avait échoué quatre ans plus tôt. Il joue dorénavant dans la cour des grands, même si, à quelques jours du débat des chefs, le Parti québécois et le Parti libéral sont donnés au coude à coude selon un sondage Angus Reid/Radio-Canada/Le Devoir. En effet, 44 % des personnes interrogées penchent en faveur du PQ, contre 43 % en faveur du PLQ. L'ADQ n'attire que 5 % des intentions de vote.

Le débat du 17 novembre 1998 attire près de 2,5 millions de Québécois devant le petit écran. Et si les trois candidats se disent satisfaits de l'exercice, les titres des journaux du lendemain ne font pas montre d'un grand enthousiasme. « Le débat télévisé des chefs ne fait pas de vainqueur clair », selon Le Droit d'Ottawa. « Sans conséquence », affiche Le Soleil. « Un débat sans K.O. », titre La Presse.

Débat à trois

• « Un débat, c'est la petite phrase mal tournée qui vous échappe dans le feu de l'action, que vous avez parfois l'impression de n'avoir pas prononcée puis qu'on vous rappelle en sortant et que vous voyez reproduite 20 fois à la télévision après, qui vous fait mal paraître », confiait Lucien Bouchard à quelques jours du débat de 1998. « On peut glisser et puis il y a beaucoup de tension. »

• Il n'y a pas que les candidats qui vivent le stress d'un débat en direct. On se souvient que le 13 mai 1997, Claire Lamarche, qui avait été préférée à Denise Bombardier pour animer le débat des chefs de la campagne électorale fédérale, s'était évanouie, victime d'une chute de tension artérielle. La rencontre a été interrompue au moment même où Jean-François Lépine allait poser une question sur un éventuel référendum au premier ministre Jean Chrétien.

Débat à trois

Média : Télévision

Émission : Élections 1998 – Le débat

Date de diffusion : 17 novembre 1998

Invité(s) : Lucien Bouchard, Jean Charest, Mario Dumont

Ressource(s) : Jacques Moisan

Durée : 15 min 49 s

Crédits : Consortium des médias

Dernière modification :
14 novembre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un premier face-à-face télévisé
Télévision
15 min 21 s
Le 11 novembre 1962, les Québécois assistent à leur premier débat télévisé entre aspirants premiers ministres.
René Lévesque face à Robert Bourassa
Radio
24 min 49 s
Quelques jours avant les élections de 1976, Robert Bourassa et René Lévesque croisent le fer sur les ondes de CKAC.