Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Élections · 1966 : « Le Québec d'abord »

1966 : « Le Québec d'abord »

Date de diffusion : 23 mai 1966

Aux élections du printemps 1966, Daniel Johnson et le premier ministre sortant Jean Lesage sillonnent la province à un rythme effréné afin de rencontrer des groupes d'électeurs. Le chef de l'Union nationale courtise spécialement les citoyens de la région montréalaise lors d'une opération « tornade » et participe à des émissions à la radio et à la télévision.

Le 23 mai 1966, une émission spéciale de mi-campagne électorale parle de la stratégie de Daniel Johnson et le montre à l'œuvre lors d'une assemblée publique.

Le programme politique unioniste de 1966 s'inspire des valeurs familiales et rurales, mais se montre aussi favorable au développement de l'entreprise privée. Appuyé par son slogan « Québec d'abord », le parti de Daniel Johnson préconise l'autonomie de la province dans ses relations avec Ottawa.

De son côté, le Parti libéral promet la consolidation des réformes entreprises depuis 1960. Avec le slogan « Pour un Québec plus prospère », Jean Lesage mène tambour battant une campagne à travers la province, mais évite la surenchère de promesses.

1966 : « Le Québec d'abord »

• De 1960 à 1966, le budget provincial passe de 745 millions à 2,1 milliards de dollars. La dette grimpe à 3,6 milliards.

• Aux élections de 1966, les jeunes âgés de 18 à 21 ans obtiennent le droit de vote. Cette modification à la loi amène à elle seule près de 700 000 nouveaux électeurs.

• Deux nouveaux partis se présentent en 1966, mais ne font élire aucun député. Pour la première fois, un parti indépendantiste, le RIN (Ralliement pour l'indépendance nationale) propose des candidats. Son chef, Pierre Bourgault, n'a que 32 ans.

• L'autre parti, le RN (Ralliement national) est né le 13 mars 1966 de la fusion du Ralliement des créditistes et du Regroupement national. Dirigé conjointement par Laurent Legault et René Jutras, ce parti défend des valeurs traditionnelles.

• Au scrutin du 5 juin 1966, les Québécois élisent 50 députés libéraux et 56 députés unionistes. Les imperfections de la carte électorale apparaissent alors, puisque le Parti libéral obtient 47,3 % des suffrages contre seulement 40,8 % pour l'Union nationale.

• L'avocat Daniel Johnson rejoint le parti de Maurice Duplessis en 1946 et dirige le ministère des Ressources hydrauliques de 1958 à 1960. Le 23 septembre 1961, il est élu chef de l'Union nationale.

1966 : « Le Québec d'abord »

Média : Télévision

Émission : La Campagne électorale provinciale au Québec ... la mi-temps

Date de diffusion : 23 mai 1966

Invité(s) : Daniel Johnson (père)

Ressource(s) : Paul-Émile Tremblay

Durée : 3 min 07 s

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
1970 : élections hautes en couleur!
Télévision
36 min 28 s
Cinq chefs s'affrontent pendant la campagne électorale d'avril 1970, qui sera remportée par le jeune Robert Bourassa.
1973 : Bourassa surprend ses adversaires
Télévision
10 min
En octobre 1973, le Parti libéral du premier ministre Robert Bourassa ne fait qu'une bouchée de ses rivaux.