Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Élections · 1994 : promesse de référendum

1994 : promesse de référendum

Date de diffusion : 11 septembre 1994

C'est dans une atmosphère pré-référendaire que s'affrontent les principaux partis lors des élections québécoises du 12 septembre 1994. Jacques Parizeau, qui dirige les troupes péquistes, promet de faire sortir le Québec de la récession et d'organiser un référendum pour 1995. Son principal adversaire, Daniel Johnson, réplique en affirmant qu'il ne croit plus au père Noël.

Le journaliste Sylvain Desjardins a suivi la campagne électorale de près. À l'émission Dimanche magazine du 11 septembre 1994, il présente un montage sonore des déclarations des chefs et de quelques candidats.

Aux élections de 1994, les souverainistes ont le vent dans les voiles. Deux ans plus tôt, une majorité de Québécois refusait d'adhérer à l'accord constitutionnel de Charlottetown proposée par Brian Mulroney. Puis, en 1993, 54 députés du Bloc québécois siégeaient pour la première fois à Ottawa.

La campagne électorale de 1994 est traversée par une avalanche de sondages, qui placent tous le Parti québécois en avance. La lutte est chaude et les chefs des partis se prêtent à de multiples entrevues radiophoniques et télévisées.

1994 : promesse de référendum

• Le 12 septembre 1994, les péquistes font élire 77 députés et les libéraux 47. Un nouveau parti, l'Action démocratique du Québec (ADQ), effectue une première percée avec la victoire de son chef, Mario Dumont, dans la circonscription de Rivière-du-Loup.

• La répartition des voix préfigure un peu les résultats serrés du référendum de 1995. Le Parti québécois obtient 44,75 % des suffrages, contre 44,40 % pour le Parti libéral du Québec et 6,46 % pour l'Action démocratique. Le PQ récolte 1 751 442 voix, le PLQ 1 737 698 et l'ADQ 252 721.

• Avant d'entamer une carrière politique, en 1981, Daniel Johnson occupe le poste de vice-président de Power Corporation du Canada. Très actif au sein du gouvernement Bourassa, il est élu sans opposition chef du Parti libéral le 14 décembre 1993.

• Le 29 août 1994, Jacques Parizeau et Daniel Johnson s'affrontent dans un combat des chefs. C'est la première fois depuis 32 ans que les chefs des deux principaux partis du Québec acceptent de se livrer à un débat télévisé. (Voir le clip Affrontement Daniel Johnson et Jacques Parizeau.)

• Aux élections de septembre 1994, le Parti libéral n'a pas réussi à faire réélire le ministre de l'Emploi, Serge Marcil, ni la ministre de la Santé, Lucienne Robillard. Du côté des péquistes, les candidats vedettes Monique Simard et le docteur Réjean Thomas ont également subi une défaite.

• Dans la circonscription baromètre de Saint-Jean, les deux premiers candidats se retrouvent avec 16 536 voix chacun, ce qui oblige la tenue d'un nouveau scrutin. Le 24 octobre 1994, le péquiste Roger Paquin l'emporte finalement sur le libéral Michel Charbonneau, avec une majorité de 532 voix.

1994 : promesse de référendum

Média : Radio

Émission : Dimanche magazine

Date de diffusion : 11 septembre 1994

Invité(s) : Lucien Bouchard, Yvon Charbonneau, Jean Chrétien, Mario Dumont, Daniel Johnson, Richard Lehir, André Ouellet, Jacques Parizeau

Ressource(s) : Sylvain Desjardins, Michel Pelland

Durée : 15 min 50 s

Dernière modification :
30 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un an après le déluge du Saguenay
Radio
14 min 19 s
Un an après les inondations, les vestiges du déluge deviennent des attractions touristiques.
Saint-Jean-Vianney : 25 ans plus tard
Radio
20 min 03 s
D'anciens résidents de Saint-Jean-Vianney se rappellent la catastrophe qu'ils ont vécue au printemps 1971.