Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · Paix des braves : les Cris achetés?

Paix des braves : les Cris achetés?

Date de diffusion : 19 janvier 2002

Le 7 février 2002, le premier ministre Bernard Landry et le grand chef Ted Moses signent la Paix des braves, une entente dite historique. L'accord permet à la société d'État Hydro-Québec de construire le projet hydroélectrique Eastmain-Rupert près de la baie James.

Au lendemain de la signature de la Paix des braves, les écologistes s'insurgent contre la décision du chef Ted Moses de ratifier l'entente jugée dévastatrice pour l'écosystème. Marie-Paul Rouleau raconte.

En signant la Paix des braves, les Cris de la Baie-James se sont vu octroyer quatre milliards et demi de dollars au cours des 50 prochaines années. En retour, les Cris renoncent aux poursuites qu'ils avaient entamées contre le gouvernement pour faire respecter la Convention de la Baie-James. La construction du complexe hydroélectrique créera aussi 10 500 emplois.

L'entente prévoit que les neuf communautés cries de la Baie-James seront associées au développement hydroélectrique de leur région, mais aussi à tout ce qui touche au développement du Nord québécois, reconnaissant ainsi les droits des Cris sur ces terres.

Après la signature de la Paix des braves, Ted Moses a affirmé que ce partenariat entre nations était « un premier pas vers l'autonomie gouvernementale ». Le président de l'Assemblée des Premières nations, Matthew Coon Come, a pour sa part qualifié l'entente de modèle, « un type de coopération et d'engagement financiers que le gouvernement fédéral devrait offrir aux autres nations amérindiennes ».

Paix des braves : les Cris achetés?

• Pour réaliser l'aménagement des 4 barrages et 51 digues du complexe hydroélectrique Eastmain-Rupert, la société d'État devra détourner la rivière Rupert vers la rivière Eastmain, bouleversant près de 1000 kilomètres carrés de ce territoire ancestral.

• La rivière Rupert est l'une des plus grandes rivières du Québec. Longue de 743 kilomètres , elle puise son eau du lac Mistassini.

• Les deux centrales du complexe Eastmain-Rupert généreront quelque 1200 mégawatts.

• Avec ses 170 kilomètres de long, le lac Mistassini est le plus grand lac d'eau douce du Québec. D'une superficie de près de 2200 kilomètres carrés, le lac Mistassini est 3,5 fois plus grand que le lac Saint-Jean.

• La région du lac Mistassini et de la rivière Rupert est marquée par la présence des Cris depuis plus de 5000 ans. C'est d'ailleurs pour cette raison que le gouvernement du Québec a négocié la Paix des braves avant d'exploiter ce territoire cri ancestral.

• La région de la Baie-James compte déjà huit centrales hydroélectriques : Brisay, La Grande-1, La Grande-2-A, La Grande-3, La Grande-4, Laforge-1, Laforge-2 et la centrale Robert-Bourassa.

Paix des braves : les Cris achetés?

Média : Radio

Émission : Radiojournal

Date de diffusion : 19 janvier 2002

Invité(s) : Steven Gilbeault, Roger Orr

Ressource(s) : Marie-Paul Rouleau

Durée : 1 min 57 s

Dernière modification :
18 décembre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La Proclamation royale de 1763
Radio
9 min 18 s
La Proclamation royale de 1763 a établi les bases des revendications territoriales des autochtones du Canada.
La Constitution canadienne et les droits des autochtones
Radio
22 min
En 1982, le Canada confirme que les autochtones ont des droits ancestraux.