Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · L'amour et la guérilla

L'amour et la guérilla

Date de diffusion : 3 mai 1977

Si le militantisme gai fut surtout influencé par le mouvement gai américain et la contre-culture, l'attitude des lesbiennes sera plutôt marquée par le mouvement de libération des femmes. Elles auront un parcours d'émancipation qui leur est propre et qui fera une communauté lesbienne bien distincte de la communauté gaie.

Une femme explique pourquoi elle se dit « lesbienne politique » et une autre raconte ses relations amoureuses.

Plusieurs lesbiennes féministes condamneront « l'hétérosexisme » et critiqueront le patriarcat.

Mais lesbianisme et féminisme n'ont pas toujours été unis. Au début des années 1970, les lesbiennes jouaient un rôle dans les regroupements féministes sans dévoiler nécessairement leur orientation sexuelle. Lorsque celles-ci s'afficheront plus ouvertement, des féministes hétérosexuelles leur feront signe de se montrer discrètes pour que lesbianisme et féminisme ne soient pas associés. Plusieurs lesbiennes décideront alors de former leur propre groupe militant.

Le militantisme ne fut pas la seule forme d'émancipation pour les lesbiennes. Ainsi, les lesbiennes de la classe ouvrière ont été les premières à afficher leur orientation, à s'affirmer socialement sans se conformer au modèle hétérosexuel.

Des lesbiennes s'affirmèrent aussi à travers l'art, notamment le théâtre et la littérature. Les pièces de Pol Pelletier et les romans de Marie-Claire Blais mettent en scène des lesbiennes. Dans les années 1980, la communauté lesbienne de Montréal se déploiera par l'intermédiaire des magazines et, plus tard, des émissions radiophoniques.

L'amour et la guérilla

• En général, la culture lesbienne s'extériorise moins que la culture gaie. Mais à partir des années 1950, certaines lesbiennes, appelées butchs, se font remarquer en agissant et en s'habillant comme des hommes.

• Créée à Montréal en 1973, la librairie féministe, gaie et lesbienne l'Androgyne sera d'abord un lieu communautaire où gais et lesbiennes collaboreront à l'émancipation de leurs communautés.

• En 1973, des lesbiennes se retirent du groupe Gay McGill pour former l'association Montreal Gay Women. De 1973 à 1976, ce groupe de quelques dizaines de femmes, qui portera aussi le nom de Labyris Montreal, publie la revue lesbienne Long Time Coming.

• Les groupes militants de lesbiennes, souvent désignés par des acronymes accrocheurs comme LOON (Lesbian Organization of Ottawa) et APPLE (Atlantic Provinces Political Lesbians for Equality), auront la plupart du temps une courte durée de vie.

• Du côté francophone naît en 1977 le centre communautaire Coop-femmes sur le boulevard Saint-Laurent, à Montréal. Actif jusqu'en 1979, il organise des conférences et des activités culturelles : musique, danse, arts visuels.

• En mai 1981, une conférence pancanadienne des lesbiennes a lieu à Vancouver. Une première journée de visibilité lesbienne est organisée à Montréal en mars 1982. Des centaines de femmes y participent.

• Le Michigan Womyn's Music Festival attire annuellement des centaines de lesbiennes canadiennes à partir de 1976. L'événement sert encore aujourd'hui de lieu de rencontre pour les femmes.

• En 1981, un collectif de lesbiennes produisent le vidéo puis le périodique Amazones d'hier lesbiennes d'aujourd'hui. Dans le documentaire, une dizaine de lesbiennes s'expriment sur leur vie personnelle, sur le féminisme et sur la sexualité. L'ONF fit une traduction du documentaire et le distribua au Canada anglais, en Europe et aux États-Unis.

L'amour et la guérilla

Média : Télévision

Émission : Femme d'aujourd'hui

Date de diffusion : 3 mai 1977

Ressource(s) : France Nadeau

Durée : 5 min 09 s

Dernière modification :
9 février 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Florence Bird
Télévision
3 min 07 s
La présidence de la commission est assurée par une journaliste connue sous le nom de plume d'Anne Francis.
Dépôt du rapport Bird à la Chambre des communes
Télévision
2 min 37 s
Trois ans après l'institution de la Commission, le rapport Bird est déposé à la Chambre des communes, en 1970.