Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · Ils ont accepté leurs désirs

Ils ont accepté leurs désirs

Date de diffusion : 25 novembre 1968

Une répression sociale encouragée par le Code criminel, les normes sociales et le discours médical forcent les homosexuels à se regrouper dans des petits réseaux clandestins.

Aujourd'hui, il est difficile d'imaginer à quel point l'homosexualité était vécue dans la honte et la culpabilité. En 1968, des homosexuels sont pour la première fois interviewés à visage découvert à la télévision de Radio-Canada.

La plupart des gais et lesbiennes interrogés par Radio-Canada au cours des années 1970 rapportent avoir eu à affronter l'intolérance des parents, de la famille et du milieu de travail.

Certains ont dû faire des thérapies qui avaient pour but une conversion à l'hétérosexualité. Quelques-uns ont ainsi subi des thérapies d'aversion et reçu des électrochocs visant à provoquer chez eux un changement d'orientation sexuelle.

En 1969, le « bill omnibus » décriminalise l'homosexualité en rendant entre autres légaux des actes sexuels pratiqués en privé par deux adultes consentants de 21 ans et plus. Par sa tolérance face aux comportements homosexuels, le gouvernement canadien permettait aux gais d'occuper une place publique.

À la même époque, les mouvements de revendications des Noirs américains, des féministes et la révolte contre la guerre du Vietnam préparent la voie au mouvement de libération gaie aux États-Unis.

Ils ont accepté leurs désirs

• Dès la fin du XIXe siècle, en Europe, des groupes de professionnels voulaient changer l'opinion d'une certaine élite issue du clergé et des milieux conservateurs sur l'homosexualité. Les idées de ces professionnels, réprimées par le régime nazi, furent reprises notamment en France et aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale par d'autres organisations militantes.

• La troisième personne interviewée dans ce reportage est André Baudry, président d'Arcadie, un groupe pionnier du mouvement gai français. Il publia à partir de 1954 la revue homophile Arcadie.

• Homophilie est le mot utilisé par des militants homosexuels en France et aux États-Unis dans les années 1960 au lieu d'homosexuel, pour indiquer que l'amour entre personnes de même sexe ne se limite pas à la sexualité.

• En 1973, l'American Psychiatric Association enlève l'homosexualité de la liste des maladies mentales après avoir subi la pression de groupes militants. À partir de ce moment, l'association américaine ne considère plus les gais et les lesbiennes comme des anormaux.

• À la fin des années 1940, des revues et des photographies de culturistes fournissent aux gais des modèles érotiques auxquels ils peuvent s'identifier.

• À la même époque, plusieurs lesbiennes sont ferventes de romans d'amour saphique, les lesbian pulps, qui seront aussi pour elles un moyen de prendre conscience de leur identité.

Ils ont accepté leurs désirs

Média : Télévision

Émission : Dossier

Date de diffusion : 25 novembre 1968

Invité(s) : André Baudry

Ressource(s) : Bernard Derome

Durée : 4 min 06 s

Dernière modification :
23 février 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip