Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · Les femmes revendiquent

Les femmes revendiquent

Date de diffusion : 8 mars 1975

L'année 1975 est une année charnière pour les femmes dans le monde alors que l'Organisation des nations unies décrète qu'elle sera l'année internationale de la femme, comme en témoigne ce reportage.

Il faut attendre 1977 pour que le 8 mars soit officiellement déclaré journée internationale de la femme. L'origine du 8 mars remonte au début du XXe siècle, alors que le comité national des femmes du Parti socialiste américain organise une manifestation, baptisée le « Woman's Day », pour le droit de vote des femmes le dernier dimanche de février 1909.

C'est au cours de la deuxième conférence de l'Internationale socialiste des Femmes, à Copenhague en 1910, qu'est prise la résolution de dédier une journée annuelle comme Journée internationale de la femme. Cette journée devait être consacrée à des manifestations en faveur du vote des femmes et de leur émancipation politique. En 1914, des femmes de divers pays célèbrent pour la première fois la Journée internationale de la femme un 8 mars.

Au Québec, il faut attendre 1971 et l'action du Front de libération des femmes pour que l'on assiste, le 8 mars, au lancement d'une campagne en faveur de l'avortement. Les revendications se précisent au fil des ans : discrimination envers les femmes, conditions de travail, revendications sociales et, depuis quelques années, paix dans le monde.

En 2003, Condition féminine Canada organise la Journée internationale de la femme sous le thème « Cyberfemmes : branchées sur la révolution numérique ».

Les femmes revendiquent

• La première association féministe au Québec, le Montreal Local Council of Women, est fondée en 1893.

• En 1918, les femmes canadiennes obtiennent le droit de vote au niveau fédéral. Alors que la plupart des provinces canadiennes accordent le droit de vote aux femmes avant l'année 1925, les femmes québécoises attendront jusqu'en 1940 pour pouvoir voter au niveau provincial.

• Les femmes canadiennes deviennent des « personnes » en 1929. Jusque là, en vertu de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique, le terme « personne » n'incluait pas les femmes.

• En 1953, le premier ministre Louis Saint-Laurent nomme pour la première fois une canadienne française – Marianna Beauchamp-Jodoin – au Sénat.

• En 1972, Monique Bégin, Albanie Morin et Jeanne Sauvé sont les premières femmes québécoises députées à la Chambre des communes. Jeanne Sauvé sera par ailleurs la première femme nommée gouverneur général du Canada.

• Aux élections de 1976 au Québec, Denise Leblanc-Bantey, Jocelyne Ouellet, Lise Payette et Louise Sauvé Cuerrier entrent à l'Assemblée nationale.

• Le 25 juin 1993, suite à la démission de Brian Mulroney, Kim Campbell lui succède et devient la première femme à occuper le poste de premier ministre au Canada. Pourtant les Canadiens ne semblent pas prêts à élire une femme à la tête de leur pays : son parti est défait lors des élections d'octobre 1993. Elle ne sera restée au pouvoir que quelques mois.

Les femmes revendiquent

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 8 mars 1975

Invité(s) : Lucie Dagenais

Ressource(s) : Richard Sanche

Durée : 1 min 54 s

Audio d'une émission de télévision

Dernière modification :
28 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les suites du rapport Bird
Radio
9 min 27 s
Vingt ans plus tard, certaines recommandations ont été appliquées, mais des inégalités persistent.
Quel accueil au rapport Bird?
Télévision
30 min 08 s
À l'émission Femme d'aujourd'hui, des invitées se montrent déçues de certaines recommandations du rapport Bird.