Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · John Lennon, militant sous surveillance

John Lennon, militant sous surveillance

Date de diffusion : 26 septembre 2006

À la fin des années 1960, John Lennon troque ses habits de rebelle contre ceux de militant pacifiste. En pleine guerre du Vietnam, ce virage philosophique de la superstar ne fait pas l'affaire du gouvernement de Richard Nixon.

En 2006, le documentaire The US vs. John Lennon (Les USA contre John Lennon) montre jusqu'où l'État américain pouvait aller pour faire taire le célèbre Beatles. Comme l'explique Lise Villeneuve au Téléjournal, le film dévoile le harcèlement judiciaire dont ont été victimes le chanteur et sa femme Yoko Ono.

John Lennon, militant sous surveillance

• En mai 1969, à l’époque du « bed-in » de Montréal, John Lennon avait un permis de séjour de seulement dix jours au Canada.

• John Lennon s’installe à New York avec sa compagne Yoko Ono en juin 1971. L’année suivante, il est menacé d’expulsion des États-Unis en raison d’une affaire de possession de cannabis survenue à Londres en 1968. Pendant quatre ans, le chanteur devra lutter contre les procédures de déportation du Service de l’immigration et de la naturalisation des États-Unis. Il obtiendra finalement sa « carte verte » en 1976.

John Lennon, militant sous surveillance

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 26 septembre 2006

Ressource(s) : Bernard Derome, Lise Villeneuve

Durée : 2 min 17 s

Dernière modification :
25 mai 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La ballade montréalaise de John et Yoko
Télévision
2 min 08 s
26 mai 1969
Du 26 mai au 2 juin 1969, le chanteur John Lennon et son épouse Yoko Ono prennent le lit à Montréal.
Les Montréalais accueillent John et Yoko
Télévision
3 min 07 s
26 mai 1969
Ces images de tournage montrent l'arrivée de John Lennon et Yoko Ono à Montréal ainsi que leur départ.