Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Politique · Droits et libertés · Le racisme ordinaire

Le racisme ordinaire

Date de diffusion : 26 février 1966

Le journaliste que deviendra James Bamber à la salle de rédaction de Radio-Canada se dévoile dans ce reportage sur le racisme. Micro à la main, il demande à des enfants du quartier Saint-Henri s'ils sont racistes. Il se tourne ensuite vers deux jeunes gens, un frère et une sœur, puis vers des adultes.

Il fait parler ces « gens ordinaires » (expression qu'il exécrait d'ailleurs) en leur laissant toute la place, sans aborder le phénomène du racisme par des statistiques ou des études.

Après son passage à Vingt ans express, Bamber retourne à l'imprimé. Il collabore au magazine Maclean (aujourd'hui L'Actualité) en 1964 et 1965 . Il aborde des sujets divers : l'indépendance du Québec, le mouvement étudiant, les médias. Il fait des portraits d'artistes, dont celui de Ginette Reno. Il écrit notamment un article sur le samedi de la matraque, le jour où des policiers ont foncé sur des manifestants indépendantistes à l'occasion d'une visite de la reine d'Angleterre à Québec, en 1964.

Le racisme ordinaire

• En 1957, Bamber, alors âgé de 23 ans, décide de parcourir le Canada. Il veut se rendre, sac au dos, en Colombie-Britannique où il espère reprendre ses études. Pendant son voyage, il travaille pour ramasser de l'argent.

• Dans la seule biographie consacrée au journaliste, Lise Tremblay raconte l'expérience de Bamber comme mineur à Elliot Lake, dans le sud de l'Ontario. Il travaille d'abord six mois en surface, puis 12 mois sous la terre. Un jour, des roches dévalent sur lui : il a le bras cassé et une entaille au menton… d'où son éternelle barbe. Il poursuit ensuite sa route vers l'ouest.

• Son baccalauréat en main, James Bamber revient au Québec, en 1960. Il se marie en 1963. Cette union dure moins de 10 ans et donne à Bamber son unique enfant, Catherine.

• De 1965 à 1967, Bamber collabore à l'émission Le Sel de la semaine. Si cette dernière est reconnue pour les longues entrevues de Fernand Seguin (voir notre dossier Fernand Seguin, le savant de Radio-Canada), on oublie parfois que des journalistes tels que Guy Mauffette, Jacques Keable et Judith Jasmin y ont signé des reportages.

• Collaboratrice et amie de James Bamber, Lise Tremblay commence à travailler à Radio-Canada en 1963 comme assistante à la réalisation, puis comme réalisatrice-journaliste. Elle a notamment produit le documentaire Les 78 jours de la crise amérindienne, en nomination pour le Gémeau de la meilleure émission d'information en 1991.

• Quelques semaines avant sa mort, en 1992, James Bamber lui confie ses écrits, ses photos et ses notes personnelles.

Le racisme ordinaire

Média : Télévision

Émission : Cent millions de jeunes

Date de diffusion : 26 février 1966

Invité(s) : Liliane Brown, George Brown, Richard Wilson

Ressource(s) : James Bamber

Durée : 25 min 12 s

Dernière modification :
13 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Les barbouilleurs sévissent
Télévision
7 min 53 s
Des jeunes gens placardent les murs de Montréal de graffitis indépendantistes. James Bamber les suit dans la nuit.
Être « Canadian » à Saint-Boniface
Télévision
17 min 01 s
À Saint-Boniface, au Manitoba, certains choisissent de n'être ni francophone ni anglophone, mais Canadiens.