Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Terrorisme · La crise d'Octobre

1970

La crise d'Octobre

En octobre 1970, le FLQ enlève l'attaché commercial de la Grande-Bretagne, James Richard Cross, et le ministre québécois, Pierre Laporte. La Loi sur les mesures de guerre est invoquée. James Cross s'en tire sain et sauf, mais Pierre Laporte est retrouvé mort dans le coffre d'une voiture.

icone_tv
11 clips télé
icone_micro
5 clips radio

Enlèvement de Pierre Laporte

La cellule Chénier, composé des frères Paul et Jacques Rose ainsi que de Francis Simard, est de retour d'un voyage à New York qui devait servir à financer le mouvement. Ils sont déterminés à commettre un autre enlèvement si les autorités ne répondent pas aux exigences du FLQ.

Le samedi 10 octobre à 18h18, le ministre du Travail et de l'Immigration, Pierre Laporte, est kidnappé devant sa résidence de la rue Robitaille, à Saint-Lambert.

Un dernier ultimatum avait été fixé par la cellule Libération au samedi 10 octobre à 18h00. Vingt minutes plus tôt, le ministre de la Justice, Jérôme Choquette, annonce le non catégorique d'Ottawa aux demandes du FLQ, mais consent à offrir un sauf-conduit aux ravisseurs vers l'extérieur du pays. Le rapt de Pierre Laporte par la cellule Chénier, à 18h18, donne alors l'impression que le FLQ est une puissante organisation qui peut frapper n'importe quand, alors qu'en réalité l'opération est presque improvisée.

Enlèvement de Pierre Laporte

• Pierre Laporte était un ministre influent au sein du cabinet du premier ministre libéral, Robert Bourassa. Lors de la course à la direction du Parti, les deux étaient rivaux. Pendant la campagne, Laporte avait eu l'appui de la majorité des députés alors que Bourassa, lui, avait l'argent et le consentement de la hiérarchie libérale.

Enlèvement de Pierre Laporte

Média : Télévision

Ressource(s) : Jacques Fauteux, René Mailhot

Durée : 1 min 34 s

Audio d'une émission de télévision

Dernière modification :
10 octobre 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
16 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Lecture du Manifeste du FLQ à la télévision
Télévision
11 min 27 s
8 octobre 1970
La lecture du Manifeste du FLQ à la télé et à la radio est la seule concession accordée par le gouvernement aux felquistes.
« McGill français! »
Radio
4 min 30 s
28 mars 1969
Le soir du 28 mars 1969, la police de Montréal tente de disperser les manifestants qui exigent la francisation de l'Université McGill.