Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Terrorisme · Une rivalité entre la GRC et le SCRS ruine l'enquête

Une rivalité entre la GRC et le SCRS ruine l'enquête

Date de diffusion : 4 juillet 2002

En décembre 1987, le réseau anglais de Radio-Canada révèle que le SCRS a effacé 300 bandes enregistrées qui contenaient des informations sur l'attentat contre le vol 182. Ces conversations entre les principaux suspects, dont Talwinder Singh Parmar, auraient pu servir d'éléments de preuves pour l'enquête de la GRC. Plusieurs, comme le député Sven Robinson, croient alors que les bandes incriminantes ont été effacées parce qu'elles renfermaient des informations compromettantes pour le SCRS.

Dans le reportage de Dominique Arnoldi, l'ancien agent du SCRS Michel Juneau-Katsuya explique que la compétition entre les deux organismes a fait mal à l'enquête.

Après 15 ans d'enquête et plus de 26 millions de dollars, la GRC finit par porter des accusations contre deux Vancouvérois d'origine sikhe. Ajaib Singh Bagri et Ripudaman Singh Malik sont arrêtés et accusés le 27 octobre 2000 de meurtre au premier degré et de conspiration dans l'explosion des vols 182 et 301. Bagri, 51 ans, est prêtre et travailleur dans une scierie, tandis que Malik, 53 ans, est un homme d'affaires millionnaire reconnu comme un activiste en faveur de l'indépendance du Pendjab.

Ajaib Singh Bagri est également accusé d'une tentative de meurtre qui remonte à 1988 contre Tara Singh Hayer, publiquement opposé aux extrémistes sikhs. Ce dernier s'en tire sain et sauf, mais deviendra partiellement paralysé. Dix ans plus tard, Hayer est assassiné devant sa maison alors qu'il sort de sa voiture. En octobre 1995, Hayer, éditeur du Indo-Canadian Times, avait fait une déposition devant la GRC dans laquelle il affirmait avoir entendu, lors d'une conversation, Bagri revendiquer l'attentat qu'il a organisé avec Talwinder Singh Parmar.

Une rivalité entre la GRC et le SCRS ruine l'enquête

• Tara Singh Hayer critiquait ouvertement le mouvement fondamentaliste sikh. Il était surtout reconnu pour ses éditoriaux provocants dans l'Indo-Canadian Times.

• Le meurtre de Hayer n'a jamais été résolu.

• Lorsque l'avion d'Air India explose au-dessus de l'océan, le 23 juin 1985, le SCRS est une organisation à peine âgée d'un an. Avant sa création, c'était la GRC qui s'occupait des renseignement, des services secrets et de la lutte antiterroriste.

Une rivalité entre la GRC et le SCRS ruine l'enquête

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 4 juillet 2002

Invité(s) : Salim Jiwa, Michel Juneau-Katsuya, Normand Jutras, Jaghat Paliwal, Richard Peck

Ressource(s) : Dominique Arnoldi, Frédéric Nicoloff

Durée : 9 min 33 s

Dernière modification :
5 novembre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La tragédie du vol 182 d'Air India
Télévision
4 min 02 s
23 juin 1985
Le 23 juin 1985, à 3 h 13 du matin, un avion de la compagnie aérienne Air India explose en plein vol.
Conflit entre sikhs et gouvernement indien
Radio
8 min 36 s
L'attentat contre le vol 182, perpétré par des extrémistes sikhs, est une vengeance contre le gouvernement indien.