Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Sécurité nationale · Big Brother et les espions

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Pour le dernier commentaire...
Si, ça reste seulement à des fins de connaissances pour la compréhension à des fins de solutions. Y'a pas de problème. Les idées naissent de l'influence et non du contrôle. Pour contrôler une idée faudrait contrôler l'interprétation. C'est plutôt inimaginable à faire et une fois que ça le sera. ça sera différent à bien dans d'autres aspects (ou niveau).

Soumis par : M.Intéressé


Big Brother et les espions

Date de diffusion : 30 janvier 1972

Afin de lutter contre le crime, la police a le mandat de recueillir des renseignements sur les groupes et les individus.

Mais quelles sont les limites de cette activité?

Désormais, plusieurs pays utilisent des tables d'écoute afin de se défendre.

Les espions, toutefois, peuvent se protéger à l'aide d'appareils électroniques qui brouillent les voix.

Big Brother et les espions

• Alors qu'il participait à des émissions télévisées sous sa cagoule, Gouzenko a constamment dénoncé la présence de taupes au sein du gouvernement canadien.

• Il n'y pas que la Grande-Bretagne ou les États-Unis qui possèdent leurs polices secrètes. Outre la Gendarmerie royale du Canada (GRC), il existe au Canada un service du renseignement de sécurité.

Big Brother et les espions

Média : Radio

Émission : Le Grand Prix du journalisme radiophonique

Date de diffusion : 30 janvier 1972

Invité(s) : Robert Badinter, Jacques Bergier, Jacques De Launay, Éric Epars, Michel Forget, Michel Poniatowsky, Olivier Prat, David Schoenbrun, Edgar Séguin

Ressource(s) : Raymond Charette

Durée : 19 min 08 s

Dernière modification :
6 juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La défection d'Igor Gouzenko
Télévision
28 min 30 s
5 septembre 1945
Igor Gouzenko fuit l'ambassade soviétique et révèle au gouvernement canadien l'existence d'un présumé réseau d'espions.
Gouzenko passe à l'Ouest
Radio
2 min 07 s
Gouzenko réussit à demeurer au Canada en remettant 109 documents secrets au ministère canadien de la Justice.