Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Sécurité nationale · Hugh Hambleton, 30 ans au service du KGB

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

Ça ressemble plutôt à un film d'espionnage. Je me demande si le Canada est encore un nid d'espion?

Soumis par : Gabriel


Hugh Hambleton, 30 ans au service du KGB

Date de diffusion : 25 octobre 1983

La situation géographique du Canada, à la frontière des États-Unis, et ses liens avec la Grande-Bretagne font du pays une place de premier choix pour les espions soviétiques, en pleine guerre froide. Si de nombreux espions travaillent au sein des ambassades et consulats soviétiques, certains citoyens canadiens, par choix idéologique, ont choisi de travailler pour Moscou. Hugh Hambleton fait partie de ceux-là. Le journaliste Bertrand de la Grange brosse le portrait de cet économiste à l'OTAN et professeur à l'Université Laval.

L'économiste est approché à l'université Laval, à Québec, par le chef du KGB en Amérique du Nord, connu sous le nom d'emprunt de Yudi Herman. C'est lui qui, plus tard, livrera Hugh Hambleton aux autorités américaines. L'espion canadien aurait remis au gouvernement russe près de 80 documents confidentiels entre 1956 et 1961. Arrêté et jugé à Londres, il est condamné le 7 décembre 1982 à dix ans de réclusion criminelle, qu'il purge dans la prison de haute sécurité de Gartree, à Londres.

Hugh Hambleton, 30 ans au service du KGB

• Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les révélations d'Igor Gouzenko (voir notre dossier Gouzenko, une affaire d'espionnage) ont l'effet d'une bombe. Employé de l'ambassade soviétique à Ottawa, il révèle aux autorités canadiennes l'existence d'un vaste réseau d'espionnage soviétique en Amérique du Nord. Dès 1946, le gouvernement canadien instaure un programme de filtrage d'espions étrangers dans la fonction publique canadienne.

• Yudi Herman, le chef du KGB en Amérique du Nord, se fond dans la communauté torontoise. Il vend des sandwichs sur la rue Younge, avant de se lancer dans la production de films publicitaires et de travailler pour CBC et pour le Parti libéral du Canada.

• Les agents soviétiques postés à Montréal espionnaient notamment les bases du Strategic Air Command de l'US Air Force de Plattsburgh, dans l'État de New York, et de Loring, dans le Maine, selon le journaliste Normand Lester.

Hugh Hambleton, 30 ans au service du KGB

Média : Télévision

Émission : Le Point

Date de diffusion : 25 octobre 1983

Invité(s) : Ted Finn, Léo Heaps, Robert Kaplan, Mark MacGuigan

Ressource(s) : Bertrand de la Grange

Durée : 14 min 57 s

Dernière modification :
20 décembre 2004


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Des agents canadiens dans la Résistance
Télévision
27 min 52 s
En 1944, Lucien Dumais et Raymond Labrosse mettent sur pied un réseau d'évasion.
Le profil de l'espion
Télévision
5 min 28 s
Loin d'être un James Bond, l'espion doit néanmoins avoir certaines qualités essentielles.