Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Seconde Guerre mondiale · Marcel Ouimet s'en va-t-en guerre

Période : 1943 - 1946

Marcel Ouimet s'en va-t-en guerre

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Marcel Ouimet sillonne l'Europe comme correspondant à Radio-Canada. En plein cœur du conflit, il est les yeux et les oreilles de l'Amérique francophone. Le ton juste, les mots remplis d'images, Marcel Ouimet avait une façon unique de décrire des événements hors du commun.

icone_tv
1 clips télé
icone_micro
15 clips radio

Paris enfin libre!

Date de diffusion : 26 août 1944

« Libre, enfin libre », titre un journal parisien. L'euphorie est à son paroxysme en ce 25 août 1944. Paris est libéré. Les Français attendaient ce moment depuis plus de quatre ans. Il aura fallu près de deux mois de combats sanglants en Normandie pour que les Alliés défilent sur les Champs-Élysées. En tout, près de 1,5 million de soldats sont débarqués sur les côtes normandes pour délivrer l'Europe. Marcel Ouimet arrive à Paris en compagnie de la 2e division blindée du célèbre général Leclerc.

La première journée du débarquement, Marcel Ouimet suit les troupes canadiennes qui ont comme objectif la prise de la ville de Caen. Mais les avancées territoriales sont minces, car les Allemands résistent désespérément. Canadiens et Britanniques sont au cœur des plus violents combats contre les puissantes divisions panzers. La prise de Caen ne se fera que le 19 juillet. Il aura fallu plus d'un mois pour s'emparer de l'aérodrome de Carpiquet, nécessaire à la prise de Caen.

Paris enfin libre!

• La décision de libérer Paris est prise dès le mois de décembre 1943. C'est la 2e division blindée, commandée par l'un des chefs les plus illustres de la France libre, le général Leclerc, qui est chargée de cette mission. Le général Eisenhower, grand responsable de toute l'opération, assure au général de Gaulle que les Français seront les premiers à libérer Paris. Mais il craint les combats dans une grande ville et préfère la contourner. Le 22 août 1944, Eisenhower change d'avis et décide d'envoyer des troupes sur Paris.

• Le soir du 22 août, appuyé par la 4e division d'infanterie américaine, le général Leclerc reçoit enfin l'ordre de foncer sur Paris. Avec la 2e division blindée, il parcourt près de 200 kilomètres, rencontrant une sérieuse résistance à l'ouest et au sud de Paris.

• Le général Leclerc installe son poste de commandement à la gare Montparnasse. Il se rend ensuite à la Préfecture de police pour recevoir la reddition du général allemand von Choltitz.

Paris enfin libre!

Média : Radio

Émission : Reportages de guerre

Date de diffusion : 26 août 1944

Ressource(s) : Marcel Ouimet

Durée : 3 min 29 s

Dernière modification :
19 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
16 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
L'Allemagne capitule
Radio
26 min 08 s
8 mai 1945
Le 8 mai 1945, l'Allemagne nazie capitule et les Alliés entrent dans la phase finale de la Seconde Guerre mondiale.
Les soldats canadiens quittent l'Allemagne
Télévision
8 min
13 juillet 1993
Après plusieurs mois de préparation, les derniers représentants de l'Armée canadienne quittent les deux bases allemandes de Baden-Soellingen et de Lahr.
Hyperlien

Dossier des archives de CBC sur le même sujet

Partenaires du programme Culture canadienne en ligne