Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Au fil des jours · Une journée de 1944 · Des aviateurs canadiens-français devant l'ennemi

Des aviateurs canadiens-français devant l'ennemi

Date de diffusion : 20 août 1944

Au cours de l'été 1944, plusieurs aviateurs membres du 425e escadron, surnommé les Alouettes, reviennent au Canada après avoir combattu l'ennemi. Certains de ces militaires sont en Europe depuis près de cinq ans.

Le 20 août 1944, à Ottawa, le lieutenant Marcel Beauregard s'entretient avec deux aviateurs mitrailleurs ayant participé à des raids en Grande-Bretagne et en Afrique. L'officier pilote Jean Racette et le sous-lieutenant Bernard Tremblay lui parlent des opérations aériennes et de leur joie d'être de retour au Canada.

Des dizaines d'aviateurs de l'Aviation royale canadienne ont participé à la bataille d'Angleterre en 1940 qui repoussa les bombardiers allemands. Certains de ces pilotes canadiens, comme Jean Racette, étaient intégrés à la Royal Air Force britannique.

L'effectif de l'Aviation royale canadienne est passé de 4061 officiers et aviateurs en septembre 1939 à plus de 250 000 hommes en 1945. Ses escadrilles ont combattu sur presque tous les fronts de la Seconde Guerre. Elles ont notamment pris part à la campagne d'Italie.

Entre septembre 1939 et décembre 1945, seulement 16 000 francophones évoluaient parmi les dizaines de milliers de membres de l'Aviation royale canadienne. En 1944, ils formaient environ 8 % des effectifs de l'Aviation royale canadienne, au pays comme à l'étranger.

Ce nombre a toutefois poussé l'armée canadienne à créer l'escadre 425, une division formée en majorité de francophones. Un certain nombre de Canadiens anglais et de Britanniques ont néanmoins évolué au sein de cette unité, surnommée l'escadrille des Alouettes.

Des aviateurs canadiens-français devant l'ennemi

• Le pilote montréalais Jean Racette a obtenu la croix du Service distingué dans l'Aviation (Distinguished Flying Cross), une médaille de guerre britannique. La Grande-Bretagne lui a remis cet honneur pour souligner la bravoure dont il fit preuve lors de raids aériens en Italie et en Afrique.

• La Distinguished Flying Cross est créée pendant la Première Guerre mondiale, le 3 juin 1918, date de l'anniversaire du roi George V. Cette croix d'argent est attribuée à des officiers pilotes en récompense de leurs actions valeureuses contre l'ennemi.

• Le 11 octobre 1944, le gouvernement entame la campagne du 7e emprunt de la Victoire au profit de l'armée canadienne. Cette collecte de fonds a pour but de financer la traversée atlantique des troupes.

• Avec la guerre, les auditeurs de Radio-Canada ont dû s'accoutumer à une multitude de localités étrangères. Des noms de villes et villages étrangers, comme Guidonia, près de Rome, ou San Giovanni, en Sicile, ont émaillé les bulletins de nouvelles.

• En 1944, Radio-Canada produit plusieurs feuilletons radio ayant pour toile de fond la guerre. La Fiancée du commando raconte l'histoire d'un jeune soldat canadien-français, blessé au cours d'un raid, qui trouve refuge chez un paysan français. Le militaire tombe amoureux de la fille du paysan, puis participe avec elle au mouvement clandestin de résistance.

Les Hommes traqués se déroule aussi dans l'Europe ensanglantée par la guerre. Adaptation radiophonique du livre Paris Underground, d'Etta Shiber, cette dramatique s'inspire de faits véridiques.

Des aviateurs canadiens-français devant l'ennemi

Média : Radio

Émission : Entrevue avec Jean Racette et Bernard Tremblay

Date de diffusion : 20 août 1944

Invité(s) : Jean Racette, Bernard Tremblay

Ressource(s) : Marcel Beauregard

Durée : 4 min 49 s

Dernière modification :
7 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Recettes de guerre et timbres dépargne
Radio
55 s
Des publicités ont encouragé les ménagères à économiser afin d'acheter davantage de timbres d'épargne de guerre.
De Gaulle impressionne le Québec
Radio
14 min 46 s
12 juillet 1944
Charles de Gaulle, alors chef du Comité français de la libération nationale, visite pour la première fois le Québec.