Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Seconde Guerre mondiale · Londres sous les bombes

Londres sous les bombes

Date de diffusion : 22 mars 1944

La campagne d'Italie se termine au printemps de 1944 pour Marcel Ouimet. Il est rappelé à Londres pour couvrir une nouvelle campagne, celle du nord-ouest de l'Europe. Et pour cause, les Alliés s'apprêtent à effectuer le plus grand déploiement militaire de l'histoire : le débarquement de Normandie. En attendant le jour J, les dernières offensives de l'ennemi sur Londres se font sentir. Marcel Ouimet décrit le raid aérien des forces allemandes en mars 1944.

Depuis plus de six mois, les Canadiens français entendent les bruits de la guerre grâce aux correspondants. Les reportages de guerre occupent une portion importante des bulletins de nouvelles. Une partie des sujets concerne bien sûr les soldats, mais surtout, les événements sont vus et racontés par des gens d'ici. Dans un de ses reportages de la campagne d'Italie, Marcel Ouimet rend compte de cette nouvelle réalité. Lorsque les Alliés font tonner un barrage de 2400 canons, il affirme : « Eh! les gars de Sorel, vous qui fabriquez ces pièces de (calibre) vingt-cinq, écoutez-les quand elles sont en colère! »

Londres sous les bombes

• Avant l'envoi en Europe d'une véritable équipe de correspondants en 1943, Radio-Canada présente, à partir de Londres, une émission qui fait les délices des auditeurs. Jean-Baptiste s'en va t'en guerre constitue la plus importante source d'informations radiophonique sur la guerre pour les Canadiens français. Il s'agit d'un journal parlé qui rappelle les principaux événements qui se déroulent chez les troupes canadiennes. Interviewés, les soldats racontent alors leurs histoires, chantent ou bien transmettent un message à leur famille. L'émission relève beaucoup plus de la propagande que de l'information.

• Le premier correspondant envoyé outre-Atlantique est Gérard Arthur, en 1940. Il est ensuite remplacé par Jacques Desbaillets, qui rentre à Montréal en juin 1942. Ils sont surtout basés à Londres et envoient leur information de là-bas. Le seul qui voyage un peu est Édouard Beaudry. D'origine belge, le journaliste meurt dans un accident d'avion en janvier 1943. Il avait été envoyé à la conférence de Casablanca pour couvrir la rencontre entre Churchill et Roosevelt.

Londres sous les bombes

Média : Radio

Émission : Reportages de guerre

Date de diffusion : 22 mars 1944

Ressource(s) : Marcel Ouimet

Durée : 4 min 27 s

Dernière modification :
19 mars 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Ici Marcel Ouimet de Radio-Canada
Radio
11 min 01 s
Le 14 avril 1939, Marcel Ouimet fait son entrée à Radio-Canada. Peu après, il devient responsable de la salle des nouvelles.
Le dur travail de correspondant de guerre
Radio
4 min 23 s
Les contraintes journalistiques et techniques du métier de correspondant de guerre sont nombreuses.