Aller au menu Plan du site

*************** AVIS AUX VISITEURS *************** Attention : cette section ne sera plus accessible à compter du 30 novembre 2019.
Pour découvrir les archives de Radio-Canada, consultez la nouvelle section.
Pour découvrir les contenus d´archives accessibles aux écoles, consultez Curio.ca.
Pour trouver des réponses à vos questions concernant les archives de Radio-Canada, consultez la Foire aux questions(FAQ).

  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · Militaires du Royal 22e Régiment

Période : 1914 - 2004

Militaires du Royal 22e Régiment

Le premier bataillon canadien-français de l'armée canadienne, le 22e bataillon, prend forme en 1914. Cette unité d'infanterie devient en 1921 le Royal 22e Régiment, dont le siège est situé à Québec. Les militaires de l'une des rares unités francophones de l'armée canadienne se battront lors des deux conflits mondiaux et en Corée. Le régiment participera par la suite à des missions de sécurité, de paix ou d'aide humanitaire.

icone_tv
9 clips télé
icone_micro
8 clips radio

Des casques bleus viennent en aide à des réfugiés

Date de diffusion : 1er novembre 1995

Lorsqu'ils sont mobilisés par l'ONU dans certaines régions dévastées par des conflits armés, les militaires canadiens-français aident des civils et participent aux opérations de la Croix-Rouge. Cette aide humanitaire n'est pas toujours facile à apporter, car parfois les cessez-le-feu ne sont pas respectés.

À Visoko, en Bosnie, les soldats du Royal 22e Régiment, filmés par Radio-Canada à l'automne 1995, ont vu leurs actions bloquées par les Serbes pendant trois mois durant l'été précédent. Maintenant plus libres, ils apportent de l'aide à la population locale.

L'ONU déploie ses forces en ex-Yougoslavie en 1992 après que des conflits sanglants eurent touchés la région. Douze bataillons d'infanterie sont envoyés par le Canada. Plusieurs hommes qui terminent leur mission à Lhar, en Allemagne, s'y rendent en train. De 1992 à 1997, des soldats du Royal 22e Régiment se relayeront en ex-Yougoslavie pour tenter de faire respecter le cessez-le-feu et distribuer des vivres à la population.

Aujourd'hui, le Royal 22e Régiment compte cinq bataillons, dont trois de l'armée régulière et deux de réserve. Ce régiment a apporté beaucoup à la présence des francophones dans l'armée canadienne. Les militaires canadiens peuvent désormais être matelots, aviateurs, artilleurs, cavaliers blindés ou sapeurs en français.En plus des résultats de la promotion de leur langue, les militaires du Royal 22e Régiment peuvent regarder avec fierté les exploits qu'ils ont accomplis durant le XXe siècle.

Des casques bleus viennent en aide à des réfugiés

• Au fil des ans, le Royal 22e Régiment a également assisté le pouvoir civil du Canada notamment dans la recherche de personnes perdues en forêt, dans le combat de feux de forêt ou dans la récupération d'un avion écrasé. Le 2e bataillon du Royal 22e Régiment offrira de l'aide lors de graves crises, notamment au moment du feu de Rimouski, en 1950, des inondations du Saguenay de 1996, du débordement de la rivière Rouge au Manitoba, en 1997, et lors de la crise du verglas de 1998.

• Pendant la crise d'Oka, du 20 août au 26 septembre 1990, 700 militaires du 2e bataillon du Royal 22e Régiment s'occupe du secteur d'Oka avec quelques membres de troupes associées. Le 3 janvier 1993, le 1er commando du Royal 22e se rend en Somalie. Deux mois plus tard, l'unité sera impliquée dans un scandale qui salira la réputation de l'armée canadienne : la torture et l'assassinat de deux Somaliens.

• En 1996 et en 1997, des militaires du Royal 22e Régiment se joignent à une mission de l'ONU en Haïti afin que la calme et la sécurité y soient maintenus.

• La présence des femmes au sein du Royal 22e Régiment est récente. En 1989, même si des postes leur sont désormais ouverts, la seule femme qui y évolue est active au sein de la fanfare du régiment.

• En 1999, le Royal 22e Régiment possède plus de 2000 hommes et femmes à temps plein ainsi qu'une vingtaine de corps de cadets affiliés. Depuis 1914, plus de 60 000 personnes ont fait partie du régiment, dont environ 55 000 Québécois.

• Un musée du Royal 22e Régiment, inauguré en mai 1950, se trouve à la Citadelle de Québec. Ce musée, qui devient le Musée des forces canadiennes en octobre 1974, accueille près de 100 000 visiteurs par an.

• Le Royal 22e Régiment possède aussi une association, formée en septembre 1931, qui publie une revue à partir de mai 1947 (nommée La revue de l'Amicale puis La Citadelle). Cette association permet de regrouper les retraités du régiment à plusieurs occasions chaque année.

Des casques bleus viennent en aide à des réfugiés

Média : Télévision

Émission : Téléjournal

Date de diffusion : 1er novembre 1995

Invité(s) : Daniel Bélanger, Karol Galas, Mario Richard

Ressource(s) : Bernard Derome, Daniel L'Heureux

Durée : 3 min 05 s

Dernière modification :
23 juillet 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
17 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Jour du Souvenir, soldats oubliés
Dossier
Le 11 novembre, jour du Souvenir, commémore le sacrifice des Canadiens ayant servi leur pays en temps de guerre.
6 juin 1944 : les Canadiens débarquent
Dossier
À l'aube du 6 juin 1944, les soldats canadiens débarquent sur les plages de Normandie.