Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · La France quitte l'OTAN

La France quitte l'OTAN

Date de diffusion : 12 mai 1966

Le général De Gaulle, alors président de la République française, annonce dans une lettre adressée au président américain, Lyndon B. Johnson, le retrait de la France de la structure militaire de l'OTAN. Il reconnaît néanmoins l'Alliance dans son principe et reste fidèle à l'esprit qui inspira sa création. À moins qu'elles ne se replient dans leur pays d'origine, les troupes étrangères installées en France relèveront du commandement français dès 1967.

La décision de l'Élysée s'inscrit dans la volonté de doter la France d'une politique de défense indépendante, lui permettant de s'émanciper de la tutelle de l'OTAN. Attaché à la souveraineté nationale, le général est hostile à l'idée de faire jouer à la France le rôle de satellite de la puissance américaine. Le retrait de la France est officiellement prononcé le 8 juin 1966 lors de la conférence de Bruxelles.

En 1966, les conditions initiales à la signature du traité de l'Atlantique Nord ont changé. Les deux grandes puissances d'hier, l'URSS et les États- Unis, doivent composer avec l'émergence d'autres pays. Les blocs se sont morcelés. Selon le général De Gaulle, la restructuration de l'OTAN est nécessaire, et les nations européennes doivent affirmer leur indépendance et récupérer les attributs de souveraineté qu'elles ont consenti à l'OTAN.

La France quitte l'OTAN

• En 1958, Charles De Gaulle propose aux États-Unis et à la Grande Bretagne la création d'un directoire au sein de l'Alliance atlantique. Ce comité franco-britanno-américain assurerait la direction de l'OTAN, jusqu'à présent assumée par les seuls Anglo-Saxons. L'Allemagne est exclue de cette union. Les États-Unis déclinent la proposition française, sans doute pour préserver les relations qu'ils entretiennent avec l'Allemagne.

• Dès le 7 mars 1959, les forces navales françaises de Méditerranée se retirent du commandement de l'OTAN. Peu après la déclaration du général De Gaulle, le siège de l'OTAN déménage à Bruxelles, en Belgique, le 26 octobre 1966, et Paul Martin (père), le secrétaire d'État canadien aux Affaires extérieures, annonce la fermeture de la base française de Marville.

• Deux ans après le retrait de la France, les troupes du pacte de Varsovie envahissent la Tchécoslovaquie le 20 août 1968. Cet événement marque la fin du printemps de Prague et la fin des espoirs de la population de réformer le régime communiste et d'instaurer un socialisme « à visage humain ». Le libéral Alexander Dubcek, secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque en janvier 1968, est l'un des instigateurs de cet élan réformiste.

La France quitte l'OTAN

Média : Télévision

Émission : Sextant

Date de diffusion : 12 mai 1966

Invité(s) : Charles de Gaulle, André Fontaine

Ressource(s) : Jean-Louis Gagnon, Gilles Lapointe

Durée : 9 min 32 s

Audio d'une émission de télévision

Dernière modification :
11 mars 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Signature du Traité de l'Atlantique nord
Télévision
8 min 37 s
Le 4 avril 1949, douze pays occidentaux décident de s'unir contre l'impérialisme soviétique.
L'aviation canadienne en Europe
Télévision
5 min 15 s
Au printemps 1962, Radio-Canada part à la rencontre des forces aériennes canadiennes en Europe.