Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · La non-ingérence de l'ONU a un coût

La non-ingérence de l'ONU a un coût

Date de diffusion : 5 décembre 1994

La politique de non-ingérence de l'Organisation des Nations Unies a une incidence sur les conflits qu'elle tente de gérer ou de régler. Abusant de ce laisser-faire, certains belligérants en profitent pour régler leur compte aux populations locales. Les exemples de l'ex-Yougoslavie et du Rwanda sont encore frais à nos mémoires. Line Pagé discute avec des militaires pour tenter de faire la lumière sur le coût de cette politique de non-intervention.

Trop souvent, ne pouvant accomplir toutes les tâches qui leur sont assignées, ne pouvant surveiller tout le territoire d'un pays, les casques bleus sont sollicités à la limite de leur potentiel. De plus, ils doivent assurer autant leur propre sécurité que celle des populations sous leur protection. Cette situation amène des ratés graves. Au Rwanda, pays de plus de sept millions d'habitants, la force de l'ONU ne comptait en mai 1994, au plus fort des massacres, que 444 casques bleus.

La non-ingérence de l'ONU a un coût

• Le génocide rwandais de 1994 a fait près d'un million de morts en quatre mois parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés. La population d'alors était estimée à 7,6 millions.

• Selon un rapport de 1999 du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme, au moins 20 000 femmes ont été violées pendant le conflit en ex-Yougoslavie au cours de la seule année 1992.

La non-ingérence de l'ONU a un coût

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 5 décembre 1994

Invité(s) : Rémi Landry, Michel Sartori

Ressource(s) : Line Pagé

Durée : 3 min 55 s

Dernière modification :
2 décembre 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Naissance des soldats de la paix
Télévision
56 s
La nationalisation du canal de Suez par l'Égypte et la crise qui en découle sont à l'origine de la création des casques bleus.
Qu'est-ce qui fait un bon casque bleu?
Radio
6 min 15 s
Un diplomate canadien énumère les qualités du casque bleu idéal et explique son rôle lors des interventions.