Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · Racisme en cause dans l'échec de la mission?

Racisme en cause dans l'échec de la mission?

Date de diffusion : 28 août 1997

Modification de la mission originale, changement du lieu de déploiement, passage d'une mission de maintien de la paix à un rôle d'imposition de la paix, par la force s'il le faut. Indiscipline au sein du régiment, insubordination, délinquance, vol d'armes à feu et de munitions, laisser-faire de la part des sous-officiers et des officiers, présence d'éléments racistes au sein des troupes. Tel est le constat que dresse le criminologue Jean-Paul Brodeur du contexte entourant le déploiement en Somalie du Régiment aéroporté.

À ces facteurs il faut ajouter le changement du commandant en chef du Régiment aéroporté à peine un mois avant le départ des troupes. En effet, le lieutenant-colonel Paul Mornault, jugeant que ses troupes, qui avaient failli à un exercice préparatoire, n'étaient pas prêtes à être déployées en Somalie, fut relevé de ses fonctions. Il fut remplacé par le lieutenant-colonel Carol Mathieu. Le nouveau commandant eut donc peu de temps, sinon aucun, pour connaître ses hommes et imposer son commandement.

Il faut cependant nuancer la situation. Le Régiment aéroporté est une unité qui regroupe environ 700 soldats, sous-officiers et officiers. Comme tout corps de métier, il rassemble des individus provenant de milieux, d'ethnies et de contextes différents. On doit donc s'attendre qu'il y ait des indésirables dans le lot, malgré les procédures de sélection et de dépistage. Or sur ce nombre, 30 ont été jugés éléments indésirables, pour des raisons de racisme, d'indiscipline ou parce qu'ils ont commis des méfaits. Donc, plus de 95 % du régiment n'a rien eu à se reprocher soit avant, soit pendant ou après le déploiement en Somalie.

Racisme en cause dans l'échec de la mission?

• Les Canadiens ne furent pas les seuls à commettre des actes répréhensibles en Somalie. Des parachutistes belges et italiens furent accusés et reconnus coupables dans leur pays respectif de différentes fautes dont : mauvais traitements aux prisonniers, tortures, viol et meurtre.

• Bien que le Régiment aéroporté soit une unité d'élite hautement entraînée, divers incidents regrettables eurent lieu en Somalie. Par exemple, à 21 reprises au moins, le mauvais chargement ou maniement d'une arme provoqua une décharge accidentelle. De fait, le seul décès d'un soldat canadien au cours de l'opération somalienne est dû à ce type d'accident, survenu le 3 mai 1993.

• À un moment donné, on a cru que le comportement violent de certains soldats pouvait être attribuable au médicament antipaludique qui leur avait été administré. En effet la méfloquine, si elle est prise avec de l'alcool, peut causer des effets secondaires tels que la paranoïa, des tendances suicidaires, des hallucinations et des pertes de contrôle. Des études subséquentes ne permirent pas de lier la prise du médicament au comportement des soldats canadiens en Somalie.

• La mission en Somalie n'a été qu'un quatrième déploiement pour le Régiment aéroporté. Avant 1993, il avait été en mission trois fois à Chypre, soit de mars à septembre 1974, de mars à septembre 1981 et de septembre 1986 à mars 1987. Au cours du déploiement de 1974, les Canadiens se retrouvèrent au cœur d'une guerre ouverte entre Turcs et Grecs. Ils eurent deux hommes tués et plus de trente blessés.

Racisme en cause dans l'échec de la mission?

Média : Radio

Émission : Les Actualités (radio)

Date de diffusion : 28 août 1997

Invité(s) : Jean-Paul Brodeur

Ressource(s) : Gisèle Lalande, Pauline Vanasse

Durée : 9 min 52 s

Dernière modification :
4 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Somalie, terre peu hospitalière
Radio
4 min 24 s
À la veille de l'arrivée des soldats canadiens, quelle est la situation politique et humanitaire en Somalie?
Bienvenue en Somalie
Télévision
2 min 54 s
En cette mi-décembre 1992, les premiers soldats canadiens débarquent en Somalie.