Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · Mort suspecte de Shidane Arone, 16 ans

Mort suspecte de Shidane Arone, 16 ans

Date de diffusion : 1er avril 1993

C'est par un communiqué laconique que l'état-major des Forces canadiennes annonce la mort suspecte d'un adolescent somalien et l'arrestation de quatre soldats du 2e commando, comme l'explique le journaliste Gérard Jolivet. Selon les faits, Shidane Arone, 16 ans, a été capturé le 16 mars 1993 vers 20 h 45 alors qu'il se trouvait dans un camp américain abandonné, situé près du camp du 2e commando. L'adolescent n'a opposé aucune résistance à son arrestation. Rapidement, il a été conduit dans un petit bunker qui servait de prison, les chevilles liées et les poignets attachés derrière le dos.

À ce moment, le prisonnier était sous la garde du caporal-chef Clayton Matchee et du soldat Kyle Brown. Pendant les deux heures qui suivirent, il fut battu à coups de poing et de pied, et brûlé avec des cigarettes. Les autres soldats du 2e commando n'intervinrent pas, malgré le fait qu'ils entendaient l'adolescent hurler de douleur. Avec la relève de la garde, le jeune prisonnier eut un répit. Cependant, le retour du caporal Matchee et du soldat Brown vers 22 h 45 scella le sort de l'adolescent. Quatre heures après sa capture, Shidane Arone succomba aux blessures infligées par la torture.

Cet incident n'est pas le seul à être imputé aux soldats canadiens en Somalie. Durant leur séjour, plusieurs prisonniers, surtout des enfants âgés de 9 à 13 ans, furent attachés les mains dans le dos et laissés en plein soleil au vu et su de tout le monde. Dans plusieurs autres cas, les soldats canadiens usèrent de force excessive, allant jusqu'à tirer des coups de feu pour maîtriser des Somaliens. Ces derniers incidents firent trois morts et au moins six blessés dans la population somalienne.

Mort suspecte de Shidane Arone, 16 ans

• Dans la nuit du 4 mars 1993, deux Somaliens s'introduisirent dans le camp du 427e escadron. Les soldats du peloton de reconnaissance du Régiment aéroporté qui montaient la garde firent feu, tuant l'un des hommes et blessant l'autre.

• Selon le major Barry Armstrong, médecin qui effectua l'autopsie, le Somalien décédé le 4 mars 1993 aurait été blessé par balle dans le bas du dos. Alors qu'il gisait au sol, il aurait été achevé de deux balles, l'une dans la nuque et l'autre dans la tête.

• L'économie de la Somalie repose sur l'élevage. Cependant, la guerre a ravagé les cheptels de chameaux, de chèvres et d'ovins. La population, plus particulièrement les jeunes enfants qui gardaient les troupeaux, en était réduite à commettre de menus larcins, vols et autres délits pour subvenir à ses besoins. Cela explique le nombre élevé de vols dont ont été victimes les différents contingents de la force de l'ONU.

Mort suspecte de Shidane Arone, 16 ans

Média : Télévision

Émission : Montréal ce soir

Date de diffusion : 1er avril 1993

Ressource(s) : Simon Durivage, Gérard Jolivet

Durée : 2 min 10 s

Dernière modification :
24 juillet 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Somalie, terre peu hospitalière
Radio
4 min 24 s
À la veille de l'arrivée des soldats canadiens, quelle est la situation politique et humanitaire en Somalie?
Bienvenue en Somalie
Télévision
2 min 54 s
En cette mi-décembre 1992, les premiers soldats canadiens débarquent en Somalie.