Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Opérations de paix · Tenter de rétablir l'ordre au Congo

Tenter de rétablir l'ordre au Congo

Date de diffusion : 23 avril 1961

Après la guerre de Corée, le Royal 22e Régiment se joint à plusieurs missions de maintien de la paix de l'ONU. L'une de ces premières missions se déroule au Congo, l'actuelle République démocratique du Congo. Entre 1960 et 1964, des dizaines de membres du Royal 22e Régiment sont détachés de leur bataillon pour se rendre au Congo.

Caméra 61 s'est rendu les filmer sur place et a pu noter l'importance du régiment pour le maintien des communications entre la population locale et les militaires de l'ONU.

Afin d'apaiser les rivalités au Congo, les troupes de l'ONU doivent être impartiales. Cette nécessité encourage l'utilisation de troupes du Canada, car le pays ne possède pas de passé colonial. Quant à l'emploi spécifique des militaires du Royal 22e Régiment parmi les forces canadiennes au Congo, il est encouragé parce que les soldats du régiment sont bilingues, ce qui leur permet de communiquer plus facilement avec les Congolais.

D'autres opérations de l'ONU impliqueront des militaires du Royal 22e. Le régiment enverra des observateurs en Indochine, au Laos et au Cambodge. Ces témoins travailleront au sein de la Commission internationale de supervision et de contrôle. Dans les années 1960 et 1970, des dizaines de membres du Royal 22e Régiment se rendent aussi au Moyen-Orient sous la direction de l'ONU.

Tenter de rétablir l'ordre au Congo

• Quelques militaires ayant participé à la mission au Congo seront décorés pour leurs exploits, dont le sergent Léonce Lessard qui a risqué sa vie pour sauver des missionnaires.

• En septembre 1954, deux régiments de réserve de la Milice se joignent au Royal 22e Régiment. Le Régiment de Châteauguay devient le 4e bataillon et les Fusiliers du Saint-Laurent le 5e bataillon du régiment.

• Au cours des années 1930, l'air de la chanson Vive la Canadienne a été adoptée comme musique de marche régimentaire du Royal 22e Régiment.

• Le Royal 22e Régiment est affilié à un régiment anglais, le Royal Welsh Fusiliers. En 1955, à l'instar de ce régiment, la reine Élisabeth II offre au régiment canadien-français un bouc qui sera nommé Batisse. Aujourd'hui, le successeur du premier bouc, Batisse VIII, est présent lors des cérémonies importantes.

• De 1982 à 1997, le Royal 22e Régiment est également affilié à une unité française, le 5e régiment d'infanterie. Après la disparition de cette unité, le 35e régiment d'infanterie, posté à Belfort, devient la nouvelle unité française affiliée.

Tenter de rétablir l'ordre au Congo

Média : Télévision

Émission : Caméra 61

Date de diffusion : 23 avril 1961

Invité(s) : Mario Côté

Ressource(s) : François Morisset

Durée : 4 min

Dernière modification :
8 avril 2003


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Un bataillon canadien-français sur le front
Radio
15 min 34 s
Formé à l'automne 1914, le 22e bataillon participe avec bravoure à la Première Guerre mondiale.
La croix de Victoria pour le major Paul Triquet
Radio
4 min 26 s
Lors de la Seconde Guerre mondiale, le major Paul Triquet est décoré de la croix de Victoria pour ses exploits militaires.