Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Guerre du Vietnam · « Le Vietnam aux Vietnamiens »

« Le Vietnam aux Vietnamiens »

Date de diffusion : 22 février 1966

Plusieurs partis, dont le Nouveau Parti démocratique du Québec, et organismes ainsi que des étudiants sont présents, en ce froid 22 février 1966, pour exprimer leur désaccord à sur la guerre du Vietnam.

Il y aura de nombreuses manifestations contre la guerre du Vietnam au Canada, du début jusqu'à la fin du conflit. Et plus les États-Unis s'enlisent dans le conflit vietnamien, plus le mouvement populaire de protestation se fait présent.

Si le Canada n'a pas participé militairement aux côtés des Américains à la guerre au Vietnam, cette période a constitué une réelle manne pour le pays. Les exportations canadiennes vers les États-Unis – métaux et minerais, aliments et boissons, matériel de guerre, pièces d'automobiles, pétrole – connaissent d'importantes hausses tout au long du conflit. L'industrie canadienne envoie pour 2,47 milliards de dollars de matériel de guerre aux États-Unis, de 1965 à 1973.

Le Canada était membre, aux côtés de la Pologne, de la Hongrie et de l'Indonésie, de la Commission internationale de contrôle et de surveillance au Vietnam (CICS). Les membres de cette commission avaient pour mandat de superviser le cessez-le-feu au Sud Vietnam, conformément aux dispositions de la conférence sur la paix de Paris. Leur travail a rendu possible la libération et l'échange de quelque 32 000 prisonniers de guerre. Deux cent quarante membres des Forces armées canadiennes et 50 fonctionnaires du ministère des Affaires extérieures ont participé à la Commission.

« Le Vietnam aux Vietnamiens »

• Le Canada a sa part de responsabilité dans la recherche sur l'agent orange, un herbicide utilisé communément au Canada et développé par l'usine d'UniRoyal Chemicals, à Elmira, en Ontario, qui en vendit à l'armée américaine dans les années 1960. Le produit, qui a été répandu sur environ un million et demi d'acres de forêts et de terres cultivées au Vietnam, contient des dioxines dangereuses pour l'être humain.

• La guerre au Vietnam incite d'autres Américains à quitter leur pays. Ainsi, la philosophe de l'urbanisme Jane Jacobs s'installe à Toronto en 1968, au moment où ses deux fils sont en âge d'être appelés. Elle-même avait déjà été arrêtée pendant une manifestation contre la guerre au Vietnam.

• On dit que Jane Jacobs a changé le cours de l'urbanisme en Amérique du Nord avec la publication du livre The Death and Life of Great American Cities, en 1961. Elle écrit plusieurs ouvrages sur le phénomène de la croissance urbaine et les problèmes socioéconomiques auxquels font face les villes modernes. Elle reçoit l'Ordre du Canada en 1998 et l'Ordre de l'Ontario en 2000.

« Le Vietnam aux Vietnamiens »

Média : Télévision

Émission : Le Sel de la semaine

Date de diffusion : 22 février 1966

Invité(s) : Robert Cliche, Daniel Latouche, Staughton Lynd, Sharon Shalsburg

Durée : 3 min 59 s

Dernière modification :
28 février 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Non à la guerre du Vietnam
Télévision
27 min 27 s
Les 21 et 22 octobre 1967, des dizaines de milliers d'Américains manifestent contre la guerre au Vietnam.
Le Canada, refuge des déserteurs
Radio
5 min 37 s
Dès 1965, le Canada est perçu comme une terre d'accueil pour les jeunes Américains qui craignent d'être appelés sous les drapeaux.