Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Guerre du Vietnam · L'amnistie Carter

L'amnistie Carter

Date de diffusion : 4 février 1977

En janvier 1977, le président Carter déclare une amnistie inconditionnelle pour les insoumis et réfractaires. La même année, il met en place un processus de pardon en deux étapes pour les « militaires absents ». Les jeunes hommes qui avaient évité, d'une façon ou d'une autre, de servir leur pays sont amnistiés, à moins qu'ils ne soient sous le coup d'autres accusations. Une fois amnistiés, ils n'auraient pas de dossier criminel.

Les déserteurs, de leur côté, peuvent faire une demande de pardon restrictif. Ils reçoivent une libération militaire jugée « peu honorable » (less than honorable discharge), mais peuvent demander une révision éventuellement. Par contre, ils ne toucheront aucune pension de vétéran. Les réfractaires ont à peine six mois pour faire une demande de pardon. Sur les 430 000 dossiers potentiels, seulement 16 277 ont été réglés.

Malgré les deux amnisties présidentielles, de nombreux insoumis, réfractaires et déserteurs ne rentrèrent pas aux États-Unis, s'étant fait une vie dans leur pays d'accueil. Contrairement aux guerres précédentes, ici les raisons invoquées par les appelés pour ne pas servir dans l'armée étaient autant éthiques que religieuses. Pour plusieurs jeunes Américains des années 1960, la guerre au Vietnam était moralement inacceptable et indéfendable.

L'amnistie Carter

• George W. Bush a-t-il déserté pendant la guerre du Vietnam? Marty Heldt, un fermier de l'Iowa, sceptique de ce que les médias racontaient sur les faits d'armes du candidat à la Maison-Blanche en 1999, a décidé de fouiller le passé de Bush et y a découvert un trou d'un an alors qu'il était dans la garde nationale. Du 1er mai 1972 jusqu'au 30 avril 1973, Bush ne s'est pas présenté une seule journée à son poste de commandement, alors qu'il était en obligation de service militaire jusqu'au 26 mai 1974.

• Alors que les démocrates sont plutôt pacifistes et les républicains plutôt militaristes, il est intéressant de voir que plusieurs leaders démocrates actuels ont servi pendant la guerre au Vietnam (Tom Daschle, Ted Kennedy, Al Gore…), alors que de nombreux leaders républicains ont su éviter d'aller au Vietnam (Tom Delay, John Ashcroft, Newt Gingrich, Ronald Reagan, Dick Cheney, Jeb Bush…).

L'amnistie Carter

Média : Télévision

Émission : Ce soir

Date de diffusion : 4 février 1977

Invité(s) : Rick Ricketts

Ressource(s) : Bernard Derome, Guy Parent

Durée : 6 min 27 s

Dernière modification :
26 janvier 2009


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Non à la guerre du Vietnam
Télévision
27 min 27 s
Les 21 et 22 octobre 1967, des dizaines de milliers d'Américains manifestent contre la guerre au Vietnam.
Le Canada, refuge des déserteurs
Radio
5 min 37 s
Dès 1965, le Canada est perçu comme une terre d'accueil pour les jeunes Américains qui craignent d'être appelés sous les drapeaux.