Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Guerre du Vietnam · L'amnistie conditionnelle de Gerald Ford

L'amnistie conditionnelle de Gerald Ford

Date de diffusion : 7 mars 1974

L'amnistie de 1974 ne touche pas tous les insoumis. Les conditions de l'amnistie sont restrictives, et ceux qui la demandent ne sont pas complètement innocentés. Ils doivent servir le pays pendant 24 mois et prêter serment à leur pays. Ce programme est un échec, selon ceux-là même qui l'administrent. Seulement 27 000 des 350 000 réfractaires pouvant en bénéficier en font la demande, la plupart des jeunes hommes étant restés aux États-Unis.

Les réfractaires réfugiés au Canada ainsi qu'en Suède, en France et en Grande-Bretagne ont en grande majorité boycotté l'amnistie de 1974. L'accepter signifiait qu'ils reconnaissaient avoir commis un crime en évitant de servir le pays.

Les conditions du pardon présidentiel étaient d'autant plus offensantes pour les insoumis que Richard Nixon avait lui-même reçu un pardon inconditionnel, ainsi qu'une confortable retraite, et n'avait pas eu à prêter serment.

Aujourd'hui encore, la question des déserteurs et objecteurs de conscience déchire l'Amérique. À chaque élection, on ressort les faits d'armes des candidats. En 1994, Bill Clinton a eu à répondre de ses actes pendant la guerre du Vietnam. Celui-ci a, en effet, évité de prendre les armes en s'inscrivant à l'université d'Oxford, en Angleterre, puis en participant au programme ROTC (Reserve Officers' Training Corps).

L'amnistie conditionnelle de Gerald Ford

• Le programme ROTC de l'armée américaine, qui existe encore de nos jours, permet à des étudiants universitaires de parfaire leur éducation sans avoir à demander de bourse d'études. L'étudiant qui termine le programme obtient un diplôme de niveau baccalauréat universitaire et devient automatiquement sous-lieutenant dans l'armée active, l'armée de réserve ou la garde nationale. Le participant est également boursier tout au long du programme.

• Quelques données sur la participation américaine à la guerre du Vietnam : au total, entre 1965 et 1973, 8,7 millions d'Américains ont servi en Asie du Sud-Est; des milliards de dollars ont été dépensés en armement et en technologie de pointe; plus de deux millions de Vietnamiens ont perdu la vie et trois millions ont été blessés; du côté américain, on a compté 57 685 morts et 153 303 blessés. Le coût total de ces huit années de guerre est évalué à 200 milliards de dollars américains.

• Un des tournants majeurs dans l'opinion américaine relativement à la guerre du Vietnam a été la tragédie de l'université Kent State. Le 4 mai 1970, lors d'une manifestation étudiante contre l'invasion du Cambodge par les Américains, la garde nationale tire pendant 13 secondes sur les manifestants pacifistes. Quatre étudiants, deux jeunes hommes et deux jeunes femmes, tombent sous les balles, neuf autres sont blessés.

L'amnistie conditionnelle de Gerald Ford

Média : Radio

Émission : Présent édition métropolitaine

Date de diffusion : 7 mars 1974

Invité(s) : Jim Dobbins

Ressource(s) : Pierre Baril, Simon Durivage

Durée : 4 min 25 s

Dernière modification :
15 octobre 2007


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Non à la guerre du Vietnam
Télévision
27 min 27 s
Les 21 et 22 octobre 1967, des dizaines de milliers d'Américains manifestent contre la guerre au Vietnam.
Le Canada, refuge des déserteurs
Radio
5 min 37 s
Dès 1965, le Canada est perçu comme une terre d'accueil pour les jeunes Américains qui craignent d'être appelés sous les drapeaux.