Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Guerre de Corée · Dures conditions de vie des soldats en Corée

Vous devez ouvrir une session pour commenter ce clip.

La position des soldats sur le flanc de montagne qui fait face à l'ennemi me laisse penser que le commandant n'était pas fort,fort.

Soumis par : Pierre sammut vétéran guerre de corée


Dures conditions de vie des soldats en Corée

Date de diffusion : 18 septembre 1951

Au moment du reportage de René Lévesque, en septembre 1951, le conflit en Corée est une guerre d'usure, d'attente et de solitude. De toute époque, les guerres de tranchées se sont caractérisées par de longues périodes d'inactivité, où l'on passe son temps à observer l'ennemi, à entretenir ses armes et équipements, mais surtout à s'ennuyer.

À cette époque le front chevauche le 38e parallèle. C'est un terrain montagneux, coupé d'innombrables ravins abritant des rizières marécageuses. Le climat y est aussi rigoureux qu'au Canada avec des étés très chauds et des hivers sibériens. Le temps au front se passe à consolider les abris et les systèmes de tranchées, qui doivent être continuellement entretenus, car ils subissent l'assaut des intempéries, principalement les pluies diluviennes de l'automne. Le tout est entrecoupé de patrouilles dans les lignes ennemies.

Pour pallier l'épuisement physique et moral des hommes, le commandement des troupes alliées instaure un système de roulement annuel des unités, une unité « fraîche » remplaçant une unité au front depuis un certain laps de temps. Ainsi, en octobre 1951, le 1er bataillon du Princess Patricia's Canadian Light Infantry (PPCLI) remplace le 2e bataillon, qui était en Corée depuis décembre 1950.

Dures conditions de vie des soldats en Corée

• Pour passer le temps, les hommes poussent leur entraînement à fond, s'adonnent aux exercices physiques et jouent à des jeux, de cartes et de dés surtout. Mais comme dans tous conflits, c'est le courrier qui brise le plus la solitude et l'éloignement du foyer, en apportant des nouvelles de la famille et des amis.

• Au moment de la guerre de Corée, l'armée canadienne ne possède plus que trois régiments permanents, le PPCLI, le Royal 22e Régiment et le Royal Canadian Regiment (RCR). Chacun est composé de trois bataillons, qui sont envoyés à tour de rôle en Corée.

• De nombreuses autres unités canadiennes sont envoyées en Corée pour soutenir l'effort des Nations Unies. Des régiments de blindés (tel le Lord Strathcona's Horse), d'artillerie, de génie, de transmissions, des unités du service de santé et de prévôté, assurèrent au Canada une place majeure durant le conflit.

Dures conditions de vie des soldats en Corée

Média : Radio

Émission : La Revue de l'actualité

Date de diffusion : 18 septembre 1951

Ressource(s) : René Lévesque

Durée : 2 min 41 s

Audition difficile, ajustez le volume

Dernière modification :
6 juin 2008


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
La guerre de Corée en images
Télévision
1 min 54 s
La guerre de Corée survient en pleine Guerre froide entre Américains et Soviétiques, à peine cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Départ du Royal 22e Régiment pour la Corée
Radio
14 min 32 s
Le gouverneur général du Canada, Alexander de Tunis, salue le départ du 2e bataillon du Royal 22e Régiment pour la Corée.