Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Conflits au Moyen-Orient · Éclairage fascinant sur la guerre du Golfe

Éclairage fascinant sur la guerre du Golfe

Date de diffusion : 30 janvier 2003

Pierre-Jean Luizard, le plus grand spécialiste de l'Occident sur l'Irak, émet un impressionnant constat sur les véritables intérêts et motivations des acteurs de ce conflit. Saddam Hussein est-il le monstre que l'on voudrait faire croire? Pourquoi les Américains ont-ils laissé le Koweït être envahi? Qui sont ceux qui profitent de la présence des forces armées américaines dans la région du Golfe? L'auteur du livre La question irakienne dégage quelques éléments de réponses dans une entrevue accordée à Stéphan Bureau.

En 1979, la révolution islamique en Iran constitue le plus grand danger d'instabilité de la région pour les Américains. Lorsque, l'année suivante, l'Irak engage les hostilités avec l'Iran, il obtient l'appui politique, financier et miliaire des États-Unis. À partir de ce conflit, ils vont fournir, avec la France et l'Allemagne, un armement impressionnant à Saddam Hussein : des chars, des avions de combat, des armes chimiques, des missiles balistiques, du matériel et la technologie nécessaire à la fabrication d'armes nucléaires.

D'un coup, l'Irak passe aux yeux des Américains de l'état de paria à celui de partenaire politique et économique. Donald Rumsfeld, actuel secrétaire américain à la défense, qui prône la ligne dure à l'endroit de l'Irak aujourd'hui, est le même qui négociait des ententes avec l'Irak à partir de 1983.

Sans faire valoir l'hypothèse d'un complot, Pierre-Jean Luizard laisse entendre que le Koweït a été envahi par l'Irak avec l'accord tacite des Américains. Leur objectif non avoué était de contre-attaquer et de priver de toute influence sur le monde arabe la quatrième puissance militaire de la région.

Éclairage fascinant sur la guerre du Golfe

• Le 15 février 1991, George Bush appelle les Irakiens au soulèvement et au renversement du régime qui les gouverne. Une rébellion s'organise en quelques jours. Mais elle ne recevra aucune aide de la part des Américains. Au contraire, ils empêchent même les rebelles d'avoir accès à des dépôts d'armes. L'insurrection échoue au mois de mars et des milliers d'Irakiens paient de leur sang ce soulèvement. Ni les États-Unis ni aucun pays de l'Occident n'interviendra pour empêcher le carnage. Un argument de poids à la thèse du maintien du régime de Saddam Hussein au pouvoir.

• Autre argument qui milite en faveur de la volonté américaine de maintenir le régime irakien en place : le fait d'avoir laissé la vie sauve aux soldats de la Garde républicaine, les unités d'élite de Saddam Hussein. Le 28 février, le général Norman Schwarzkopf, commandant en chef de l'armée américaine, permet à ces unités militaires de s'échapper alors qu'elles sont prises au piège par les troupes de la coalition. Une décision politique qui aura des conséquences sur l'avenir du régime irakien.

Éclairage fascinant sur la guerre du Golfe

Média : Télévision

Émission : Le Téléjournal/Le Point

Date de diffusion : 30 janvier 2003

Invité(s) : Pierre-Jean Luizard

Ressource(s) : Stéphan Bureau

Durée : 16 min 08 s

Dernière modification :
31 janvier 2011


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Henry Morgentaler, médecin
Télévision
18 min 04 s

Dans cette entrevue avec Simon Durivage, le Dr Morgentaler affirme pratiquer des avortements par choix moral.

Gabrielle Roy, écrivaine
Télévision
27 min 53 s
En 1961, Gabrielle Roy accorde la seule entrevue télévisée de sa carrière à son amie Judith Jasmin.