Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Anciens combattants · Jour du Souvenir, soldats oubliés

Période : 1992 - 2002

Jour du Souvenir, soldats oubliés

Le 11 novembre, jour du Souvenir, commémore le sacrifice des Canadiens ayant servi leur pays en temps de guerre. En ce jour des anciens combattants, certains vétérans ont toutefois été pendant longtemps exclus des cérémonies. Pour ces soldats oubliés, marins de la marine marchande, autochtones, vétérans de la guerre du Golfe, un autre combat a commencé au retour de la guerre. Le combat le plus long : celui de la reconnaissance de leurs droits.

icone_tv
5 clips télé
icone_micro
5 clips radio

Le syndrome de la guerre du Golfe

Date de diffusion : 15 octobre 1999

À leur retour de la guerre du Golfe, des membres des forces armées canadiennes éprouvent de graves problèmes de santé qu'ils attribuent directement à leur mission au Moyen-Orient. Or, le Canada refuse de reconnaître l'existence d'un syndrome spécifique à la guerre du Golfe et d'accorder des pensions aux anciens combattants du Golfe. Les militaires qui témoignent dans ce reportage se sentent trahis et laissés pour compte; ils demandent une enquête de la part du gouvernement fédéral.

Des deux côtés de l'Atlantique, des associations d'anciens combattants de la guerre du Golfe décrivent des symptômes semblables depuis leur retour de mission : stress post-traumatique, fatigue chronique, graves maux de tête, pertes de mémoire, douleurs articulaires. Ces pathologies inexpliquées sont attribuées à diverses causes possibles, notamment l'exposition des soldats à l'uranium appauvri ou aux particules toxiques dégagées par les champs de pétrole en flammes, mais aussi l'utilisation de la pyridostigmine, un antidote à d'éventuelles attaques chimiques ou l'administration de vaccins.

Le syndrome de la guerre du Golfe

• En juin 2001, le critique du Bloc québécois en matière de défense, Claude Bachand, demande au gouvernement canadien de mener une étude approfondie sur le syndrome de la guerre du Golfe dont souffrent un certain nombre de militaires déployés dans le golfe Persique ou les Balkans.

• Le 13 juin 2003, plus de dix ans après la fin du conflit, la Haute Cour de Londres reconnaît l'existence du syndrome de la guerre du Golfe. Face au refus du gouvernement britannique d'accorder des pensions aux anciens combattants du Golfe, des militaires avaient porté plainte et demandé l'ouverture d'une enquête publique.

• Sur les 697 000 soldats américains engagés dans l'opération « Tempête du désert » du 17 janvier au 28 février 1991, 183 000 touchent aujourd'hui une pension d'invalidité, selon le National Gulf War Resource Center, principale association de vétérans américains. Près de 10 000 militaires sont décédés d'un ensemble de maladies. Des enfants de vétérans nés après la guerre sont atteints de malformations congénitales.

• Aux États-Unis, une commission consultative présidentielle sur les maladies des vétérans tenue de l'automne 1996 au printemps 1997 publie un rapport très critique à l'égard du Pentagone, notamment sur la lenteur administrative face aux réclamations des anciens combattants. À la suite de ce rapport, le Congrès américain entreprend une série d'audiences sur le syndrome de la guerre du Golfe.

• Les obus renforcés à l'uranium appauvri (UA) perforent les blindages des chars d'assaut les plus résistants, provoquant un incendie qui entraîne leur destruction complète. L'uranium qui compose ces obus est issu des déchets des réacteurs nucléaires. Ce métal radioactif est utilisé pour la première fois lors de la guerre du Golfe par les Américains et les Britanniques.

• Bien que les problèmes de santé et d'environnement liés à l'utilisation d'armement à l'uranium appauvri aient été identifiés par des études scientifiques menées secrètement par l'armée américaine depuis 1974, les États-Unis, ainsi que l'OTAN, réfutent toujours toute incidence de l'uranium appauvri sur la santé.

Le syndrome de la guerre du Golfe

Média : Radio

Émission : Sans frontières

Date de diffusion : 15 octobre 1999

Invité(s) : Maurice Bédard, Louise Richard, Cameron Scott

Ressource(s) : Michel Désautels, Maurice Godin

Durée : 7 min 24 s

Dernière modification :
1er juin 2006


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




clips précédents
Activez le Javascript sur votre navigateur...
clips suivants
10 clips dans ce dossier . page
Découvrez aussi
Les Canadiens prennent la crête de Vimy
Radio
28 min 16 s
9 avril 1917
Le lundi de Pâques 1917, 15 000 soldats canadiens attaquent les positions allemandes sur la crête de Vimy.
Soldats canadiens en Corée
Dossier
La guerre de Corée, qui se déroule de 1950 à 1953, est la première véritable séquelle de la Seconde Guerre mondiale.