Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Anciens combattants · Léo Gariépy, salut Libérateur!

Léo Gariépy, salut Libérateur!

Date de diffusion : 15 juin 1969

Le 6 juin 1944, le jour du débarquement en Normandie, des militaires de toutes les régions du Canada prennent part à l'invasion. Parmi eux, le 1er régiment des Hussards et le sergent Léo Gariépy qui libèrent en matinée la petite ville côtière de Courseulles-sur-Mer.

Si la mémoire du sergent Gariépy reste bien vivante en Normandie, au Canada, le héros a été oublié. À l'occasion du 25e anniversaire du débarquement, une équipe de Radio-Canada rencontre Léo Gariépy, qui vit et travaille désormais à Courseulles. Il évoque ses souvenirs de guerre et soulève l'indifférence du gouvernement canadien envers les soldats canadiens morts au combat.

La mission des unités canadiennes durant le débarquement est d'établir une tête de pont sur les plages normandes afin de permettre le ravitaillement des troupes et l'arrivée de renforts. Les blindés du 1er régiment des Hussards et du Fort Garry Horse débarquent avant l'infanterie dans le but d'ébranler l'ennemi et de couvrir les soldats. Leur rôle est de prendre d'assaut les petites villes côtières de Courseulles, Bernières et Saint-Aubin-sur-Mer.

Accompagnée du Regina Rifles Regiment et du Royal Winnipeg Rifles, l'unité du sergent Gariépy converge vers Courseulles.

À 8 h 30, le 6 juin 1944, les blindés du sergent Gariépy occupent la Kommandatur, le poste de commande allemand. À 10 h, le village de Courseulles est libéré. Gariépy et ses hommes sont accueillis en libérateurs. Pendant ce temps, l'embouchure de la Seulles devient le premier port de ravitaillement des Alliés.

Une seule unité canadienne atteint son objectif ce jour-là, mais les premières lignes de défense allemandes sont neutralisées malgré tout. Les Canadiens entreprennent la plus importante avance à l'intérieur des terres.

Léo Gariépy, salut Libérateur!

• L'auteure Marjolaine Saint-Pierre a publié en 1993, le livre Léo Gariépy, un héros récupéré : célébré en France, ignoré ici. Cette biographie rappelle le parcours de combattant de Léo Gariépy et sa notoriété en Normandie.

• Le régiment des 1st Hussars, auquel appartient le sergent Léo Gariépy, porte aussi le nom de 6e Régiment canadien de blindés pendant la campagne de Normandie.

• Le 6 juin 1944, près de 150 000 soldats, dont 14 000 soldats canadiens volontaires, participent au débarquement en Normandie. Les combats font 335 victimes parmi les troupes canadiennes. Plusieurs des tués n'ont pas 20 ans. Les militaires allemands blessent aussi 574 soldats et en capturent 47.

• Le Régiment de la Chaudière du Québec, le Royal New Brunswick Regiment (North Shore) et le Queen's Own Rifles of Canada de l'Ontario attaquent le secteur est de Juno Beach, Bernières et Saint-Aubin-sur-Mer.

• Le débarquement donne lieu à la campagne de Normandie, qui se déroule durant l'été 1944. Au total, 18 444 Canadiens y participent et plus du quart, soit 5021 hommes, y laissent leur vie.

• Plus de 5400 soldats canadiens sont enterrés dans des cimetières de Normandie. Le cimetière de guerre canadien, situé entre Beny-sur-Mer et Reviers, regroupe 2044 tombes de soldats canadiens morts lors du débarquement et dans les jours suivants. Celui de Cintheaux renferme 2872 sépultures de Canadiens. Pour l'essentiel, il s'agit de soldats tombés en juillet et en août 1944 entre Caen et Falaise.

Léo Gariépy, salut Libérateur!

Média : Télévision

Émission : Jour J 44, 25 ans après

Date de diffusion : 15 juin 1969

Invité(s) : Léo Gariépy

Ressource(s) : Henri Crusène

Durée : 3 min 34 s

Dernière modification :
23 novembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Billy Bishop, une étoile dans le ciel
Télévision
1 min 03 s
Billy Bishop s'illustre durant la Première Guerre mondiale comme le meilleur pilote de chasse de tout l'Empire britannique.
Tommy Prince, le prince du diable
Radio
8 min 04 s
Soldat exceptionnel, Tommy Prince est l'ancien combattant autochtone le plus décoré au Canada.