Aller au menu Plan du site
  • Taille normale
  • Taille moyenne
  • Grande taille

CBC Digital Archives

Accueil · Guerres et conflits · Anciens combattants · David Currie, au nom de tous les siens

David Currie, au nom de tous les siens

Date de diffusion : 26 novembre 1944

En août 1944, la bataille bat son plein à Falaise, en Normandie. Les Alliés tentent de conquérir la ville et surtout d'empêcher les Allemands de se replier vers l'est. Le 18 août 1944, le major David Vivian Currie, du South Alberta Regiment, reçoit l'ordre de bloquer la principale voie d'évasion de la poche de Falaise. À la tête d'une petite force mixte, le major Currie parvient à enclaver l'ennemi, malgré le manque de ressources et les attaques meurtrières des Allemands.

À la fin de la guerre, le major Currie reçoit la Croix de Victoria pour son courage et son leadership. Le correspondant de guerre Marcel Ouimet rappelle son récit en novembre 1944.

Le 18 août 1944, les blindés du South Alberta Regiment se dirigent vers le village de Saint-Lambert-sur-Dives, un peu au nord de Chambois. La route qu'ils utilisent est la dernière que peuvent emprunter les Allemands pour fuir. Le major Currie est à la tête de l'Escadron C, une unité composée de chars d'assaut, de canons antichars et d'infanterie.

Les Allemands opposent une résistance farouche. Après un bombardement d'artillerie, le major Currie parvient à établir ses troupes à l'intérieur du village dès la matinée du 19 août. Malgré les attaques furieuses des Allemands pendant 36 heures, les soldats canadiens parviennent à les repousser.

Les Allemands tentent un assaut final contre les troupes canadiennes à l'aube du 20 août. Les hommes du major Currie les attendent de pied ferme et détruisent 7 chars ennemis, 12 canons de 88 mm et 40 véhicules. Près de 300 Allemands sont tués, 500 sont blessés, et 2100 autres sont faits prisonniers.

Le major Currie ordonne ensuite une attaque et la capture du village. La route de Chambois est désormais bloquée pour les deux armées allemandes qui demeurent isolées dans la poche de Falaise. Bien que plusieurs Canadiens meurent au combat, la prise de Saint-Lambert-sur-Dives s'est concrétisée grâce au calme et aux qualités de chef du major Currie.

David Currie, au nom de tous les siens

• David Vivian Currie est né à Sutherland en Saskatchewan, le 8 juillet 1912. Il meurt à Ottawa, le 20 juin 1986.

• Currie s'enrôle d'abord dans la milice en 1939, puis, en janvier 1940, dans l'armée régulière avec le grade de lieutenant. Il est nommé capitaine en 1941, et major en 1944.

• Après la guerre, David Currie travaille pendant huit ans à Baie-Comeau comme contremaître pour une entreprise papetière. Il déménage ensuite à Montréal en 1953.

• Au cours des combats à Saint-Lambert-sur-Dives, le major Currie entreprend quelques missions dangereuses au cours desquelles il risque sa vie. Le 18 août au matin, il entre dans le village, seul et à pied. Il traverse les avant-postes des défenses allemandes pour évaluer les positions ennemies et dégager les équipages des chars en détresse. Currie revient vivant de cette mission, malgré les nombreux tirs de mortier de l'ennemi.

• La major Currie n'hésite pas à prendre le commandement d'un char pour faire feu sur l'ennemi. Il parvient d'ailleurs à détruire un char allemand Tiger qui cherchait à le repousser.

• Lors d'une autre attaque, alors que son char de commandement s'attaque à des cibles plus éloignées, David Currie se débarrasse de tireurs isolés qui étaient parvenus à se rapprocher à moins de 30 mètres de son quartier général.

David Currie, au nom de tous les siens

Média : Radio

Émission : Reportages de guerre

Date de diffusion : 26 novembre 1944

Ressource(s) : Marcel Ouimet

Durée : 4 min 08 s

Dernière modification :
23 novembre 2005


Fin de la liste
    etoile etoile etoile etoile etoile
  • Évaluez
  • Partagez ce clip
  • Citez ce clip




Découvrez aussi
Billy Bishop, une étoile dans le ciel
Télévision
1 min 03 s
Billy Bishop s'illustre durant la Première Guerre mondiale comme le meilleur pilote de chasse de tout l'Empire britannique.
Tommy Prince, le prince du diable
Radio
8 min 04 s
Soldat exceptionnel, Tommy Prince est l'ancien combattant autochtone le plus décoré au Canada.